Fort de son succès après les deux premières éditions , la Mutuelle Solidarité Trésor (MUSOT) en République du Congo renouvèle une fois de plus avec son projet d’afterwork. Cette troisième édition ,tenue le 20 septembre 2019 à Brazzaville sous le thème « Recouvrement amiable des recettes publiques et leur comptabilisation », a permis aux agents de la Direction Générale du Trésor de s’échanger et d’être informés sur la nomenclature de ce thème assez vaste. Une manière de proposer un temps de partage entre grands et jeunes cadres du Trésor Public autour des missions principales de cette grande régie financière.

C’est dans ce cadre que Mme NGOMOT née NDOMBI Agathe, en sa qualité d’Inspecteur Principal du Trésor, a présenté les grandes lignes de son exposé qui ont constitué l’ossature de ce 3è afterwork. Il s’agit premièrement des généralités portant sur le fondement juridique et l’objectif pour pouvoir recouvrer les recettes. Deuxièmement, sur l’exécution comptable axée sur l’encaissement et la comptabilisation des recettes publiques.

Au cours de son exposé, Mme NGOMOT née NDOMBI Agathe a énuméré les différents textes juridiques de référence qui encadrent la comptabilité publique à savoir la Loi organique N°36-2017 du 03 octobre 2017 relative aux lois de finances, le Décret N° 2018-67 du 1er mars 2018 portant règlement général de la comptabilité publique ainsi que les lois de finances congolaises. Définissant le recouvrement amiable comme une « démarche permettant aux créanciers de recourir à tous les moyens légaux pour obtenir du débiteur le paiement de sa dette », elle expliqué la procédure de couverture des charges de l’État, tout en évoquant la responsabilité du comptable en matière du recouvrement. Ensuite, elle a cité deux types de prises en charge, comptable et extra-comptable; une manière de s’adapter et de s’arrimer à la nouvelle comptabilité. D’où son intérêt de rappeler que :

« avant 1986, les recettes étaient recouvrées à base des titres émis par les ordonnateurs délégués. En matière de recettes de services ,on avait les ordres de recettes émis par le Directeur Général. En matière des recettes douanières ,on avait les bulletins de liquidation émis par le Directeur général des douanes. Au niveau des impôts, on avait des rôles… ».

Poursuivant son exposé, Mme NGOMOT ,a non seulement évoqué la question de l’exécution comptable à travers l’encaissement des recettes publiques , les catégories de ces recettes ( recettes des ressources naturelles, recettes de service, impôts et taxes assimilés ou recettes fiscales, droits et taxes ou recettes douanières), mais aussi a indiqué dans son argumentation les services habilités à effectuer les recouvrements notamment les régies des caisses de menues recettes, recettes principales des impôts, unités des grandes entreprises de Brazzaville et Pointe-Noire.

Pour elle, « le recouvrement est une tache très délicate et les difficultés sont énormes. Mais en matière d’exécution du budget de l’État, l’ordonnateur principal est le TPG,près du ministère de finances,suivi des ordonnateurs délégués ».

Par ailleurs, Arnaud OBA, Inspecteur principal et Percepteur principal de Brazzaville, saluant cette initiative de formation et de partage destinée aux agents du Trésor, a précisé que :

« Ces rencontres, après le travail, sont très intéressants surtout pour les nouveaux agents du Trésor afin qu’ils comprennent le rôle du metier de comptable qui s’article sur le recouvrement. On ne peut parler de la dépense publique sans le recouvrement. Nous allons apporter notre contribution pour que les choses avancent et ce, pour l’intérêt de la Direction Générale du Trésor public ».

A l’issue de ces échanges fructueux, le président de la Mutuelle Solidarité Trésor et Chef de service des Ressources Humaines à la DGT, Freddy AOUE YOKA , n’a pas caché sa satisfaction en rappelant l’importance de ces afterworks.

« On est déjà dans la partie technique, donc dans l’exécution du budget de l’État qu’est la première mission du Trésor Public. Cette 3è édition concernait l’exposition du thème sur le recouvrement des recettes publiques qui comprend plusieurs sous-titres notamment les recouvrements des produits divers, les recettes de service, des ressources naturelles et leur comptabilisation  » , a-til fait savoir.

A noter que ce 3è afterwork de la Mutuelle Solidarité Trésor reste un moyen de créer non seulement du lien entre anciens et jeunes collègues mais aussi de s’imprégner des questions qu’entourent les missions de la Direction Générale du Trésor public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
18 × 8 =