La ministre du Tourisme et de l’Environnement de la République du Congo Arlette SOUDAN NONAULT en collaboration avec l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) a clôturé, ce 08 mars 2019 à Brazzaville, l’atelier relatif au renforcement des capacités des Points Focaux Fond Bleu des États membres de la Commission Climat du Bassin du Congo en présence de plusieurs experts étrangers et autorités.  « Les économies vertes et bleues comme opportunités de mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable et des Contributions Déterminées au niveau National dans le Bassin du Congo  » a été du 06 au 08 mars le thème majeur de cet atelier.

Dans  l’objectif de familiariser les pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo avec des ressources nécessaires offertes par les formateurs étrangers, les participants, durant trois jours d’échanges constructifs , ont été édifiés sur les concepts concernant l’action de la Commission Climat du Bassin et du Fond Bleu pour le Bassin du Congo notamment : le développement durable, les changements climatiques, l’économie bleue, l’économie verte et la finance.


Au terme de ces travaux, une feuille de route a été élaborée et les participants ont formulé plusieurs recommandations. Il s’agit d’assurer le plaidoyer auprès des Pays en vue de la ratification du Protocole instituant la Commission Climat du Bassin du Congo, d’organiser une plateforme interministérielle du Fond Bleu du Bassin du Congo dans les pays, de sensibiliser les partenaires locaux (parlementaires, ministères impliqués, société civile, peuples autochtones et le secteur privé ) sur la Commission Climat du Bassin du Congo et le Fond Bleu pour le Bassin du Congo, d’élaborer un texte définissant les missions des Points Focaux.

Ces participants se sont, par ailleurs, engagés pour continuer à accompagner et à soutenir la Coordination Technique de la Commission Climat du Bassin du Congo dans les prochaines étapes du processus d’opérationnalisation de ladite Commission.

Ainsi, clôturant les travaux de cet atelier, la ministre du Tourisme et de l’Environnement Arlette SOUDAN NONAULT a fait savoir aux participants que :  « cet atelier de renforcement de capacités vous a donc permis de vous doter des connaissances nécessaires à la conduite du processus d’opérationnalisation de la Commission Climat du Bassin du Congo qui entre désormais dans une phase décisive. Votre implication et votre engagement sans faille dans la réussite de cette œuvre commune sera déterminante dans l’atteinte des objectifs de notre Commission destinés principalement à concilier le développement économique et la lutte contre le changement climatique », conformément à l’esprit de la Déclaration de Marrakech, de l’Accord de Paris, de l’Agenda 2030 des Nations Unies, de l’Agenda 2063 de l’Union Africain et de la Déclaration des Chefs d’États d’Avril 2018. Aussi, a-t- elle poursuivi que ces enjeux portés par la Commission Climat du Bassin du Congo et Fond Bleu pour le Bassin du Congo visent à développer des alternatives à des modèles économiques actuels, néfastes pour l’environnement. Dans le même ordre d’idée, la Ministre Arlette SOUDAN NONAULT a remercié tous les représentants des organismes des Nations Unies et partenaires Techniques et Financiers pour la tenue de cet atelier de formation et la qualité des formateurs.

A noter que la coopération entre la Commission Climat du Bassin du Congo constitue un levier d’accélération du processus d’opérationnalisation de cette commission conformément à l’engagement pris par les Chefs d’Etat et des Gouvernements de ses pays membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
1 + 29 =