La cérémonie d’intronisation des nouvelles instances dirigeantes du Syndicat des Douanes du Congo (SYDOC) s’est tenue ce 20 octobre 2020 à Brazzaville sous les auspices du Directeur général des Douanes et des droits indirects de la République du Congo, Guénolé Mbongo Koumou, en présence du Secrétaire général de la Confédération des Syndicats Libres et Autonomes du Congo (COSYLAC) Jean-Bernard Malouka. Suite au renouvellement des instances dirigeantes, M. Juste Macaire Bidimbou, conformément aux textes réglementaires du SYDOC, a été reconduit à la tête de cette structure syndicale avec une équipe de quinze (15) membres dont onze (11) au bureau exécutif national et quatre (04) à la commission de contrôle et d’évaluation.

Dans son mot de circonstance, le nouveau président Juste Macaire Bidimbou a rappelé le rôle de cette structure syndicale douanière qui a été créée pour faire progresser la justice sociale, l’harmonie et la paix en milieu douanier. Seulement, selon lui pour qu’il y ait harmonie, il faudrait que les conditions de travail et de vie des douaniers soient bien évidemment améliorées.

« Cette approche constitue un enjeu majeur pour la promotion de travail décent et de l’amélioration des conditions de vie du douanier, facteurs déterminants pour la réalisation des recettes douanières attendues par l’État. Cette progression n’est possible que si l’on peut bâtir ensemble des stratégies salutaires en respectant les principes de droit et de la gestion orthodoxe sur les plans administratif, humain et financier. Les conditions de la réussite de cette progression sont diverses mais, elles dépendent en grande partie de l’attitude et du comportement de l’administration au regard des revendications des travailleurs et aussi de l’accessibilité au dialogue permanent pour dissiper tout malentendu » , a-t-il déclaré.

Le Directeur général des Douanes et des droits indirects de la République du Congo, Guénolé Mbongo Koumou a pour sa part affirmé son soutien pour préserver l’intérêt de l’ensemble des travailleurs de la douanes et, a appelé ces derniers, à travailler en synergie pour qu’ils atteignent non seulement l’efficacité mais aussi les objectifs qui leurs sont assignés ; une façon de répondre aux attentes des pouvoirs publics.

«Dans un esprit de construction, ce partenariat est nécessaire pour l’intérêt de notre administration qui doit être reformée, reconstruite pour atteindre les objectifs relatifs au renflouement des caisses de l’État par les recettes. Je souhaite à tous les membres et travailleurs douaniers de travailler dans un esprit de concertation permanente pour améliorer nos conditions et celle des générations futures» , a indiqué le DG des Douanes , avant d’être complété par le Secrétaire général de la COSYLAC Jean-Bernard Malouka qui a précisé que « le rêve du SYDOC, c’est faire des Douanes une administration forte, performante, efficace où les douanières et douaniers trouvent le mieux-être, le goût du travail bien fait, tout en respectant l’éthique d’un douanier professionnel, les vertus d’un syndicalisme libre et indépendant. C’est dans l’émergence et l’enracinement de ces valeurs que le SYDOC restera le partenaire incontestable, incontournable pour l’administration des Douanes ».

La signature du procès-verbal d’intronisation, puis la transmission des attributs au nouveau président par la remise du fanion, étendard de l’organisation à ce dernier, a été les autres temps forts au cours de cette cérémonie..

Créé depuis 2006 en République du Congo, le Syndicat des Douanes du Congo (SYDOC) est le résultat d’un travail bien fait et réfléchi des travailleurs des douanes regroupé pour la défense leurs intérêts matériels et moraux.

Crédit photo : image 1, Adiac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
14 × 30 =