L’Association pour le Développement et la Formation en Haïti en partenariat avec l’Université des Caraïbes de Port-au-Prince ont décerné à l’écrivain et dramaturge congolais Henri DJOMBO le prix « Toussaint Louverture » pour l’ensemble de son œuvre. Un prix présenté officiellement à la presse ce 29 mars 2019 à Brazzaville en présence du ministre de la Culture et Arts Dieudonné MOUYONGO ainsi que de plusieurs autorités.

La littérature congolaise vient d’être honorée  à nouveau à travers le  prix  » Toussaint Louverture  » qu’a reçu Henri DJOMBO. Auteur de plusieurs ouvrages dédiés tous à l’Afrique mais aussi au monde, parmi lesquels « Sur la braise, Mort Vivant, Lumière des temps, Vous mourrez dans 10 jours » , l’auteur à travers ses oeouvres a  la capacité de nous édifier, de nous bouleverser, de nous émerveiller, de nous interpeller et de nous déranger dans la vie sociale.

  Ainsi, Henri DJOMBO ne cachant pas sa joie a souligné que: « c’est un signe de reconnaissance en tant qu’ écrivain en recevant le prix. Pour les autres, c’est un message d’encouragement que j’adresse, c’est de persévérer dans l’effort, ensemble nous œuvrons pour donner aux lettres congolaises plus d’éclat, de faire en sorte que la littérature puisse contribuer profondément à l’éducation de l’homme ». Pour sa part, Dieudonné MOUYONGO, le ministre de la Culture et des Arts a félicité l’écrivain et dramaturge Henri DJOMBO dans la mesure où son œuvre continue d’apporter une pierre à l’édification de l’édifice culturelle de la République du Congo.  « En vous décernant ce prix, le jury a non seulement récompenser l’écrivain prolifique que vous êtes, ce sont également les lettres congolaises qui sont honorées et par tant la culture scripto sensu », a-t-il fait savoir.

Au cours de cette cérémonie de présentation, le romancier Henri DJOMBO a été distingué par un diplôme d’honneur avec Mention Spéciale Prix  » Toussaint Louverture « .

A noter que l’écrivain congolais Henri DJOMBO est un des artisans dont l’apport à l’essor des Arts et lettres du Congo continue de s’étoffer et par conséquent enrichissant le patrimoine culturel du Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
29 − 22 =