Le président de la Convergence Citoyenne, Bonaventure Mbaya a animé une conférence de presse , ce 31 janvier 2020 à Brazzaville, où il a non seulement adressé ses vœux 2020 à l’ensemble des militants et sympathisants de ce parti mais surtout a indiqué que le dialogue national inclusif devrait être organisé avant la présidentielle de 2021 sous l’égide de la communauté internationale.

Devant la presse nationale et internationale, les responsables du parti politique réunis autour de l’opposition congolaise ainsi que les cadres- militants du parti de la Convergence Citoyenne, Bonaventure Maya a expliqué que 2020, prélude de 2021, supposée être l’année de la prochaine élection présidentielle, fait preuve sur l’état des lieux du Congo qui demeure catastrophique pour l’ensemble de la nation congolaise malgré la signature d’un accord avec le FMI en juillet 2019.

Pour lui , « le bilan de l’année 2019 vient malheureusement de confirmer la mauvaise gouvernance du Congo à travers la mauvaise volonté du pouvoir en place, pour prendre des initiatives crédibles pour décrisper la situation politique nationale et son incapacité à s’engager dans les réformes recommandées par les partenaires latéraux du Congo, pour redresser la situation économique et social du pays ».

En effet, très attachée à la paix à la concorde à l’unité nationale, la Convergence Citoyenne par la voix de son président , a pointé du doigt la mauvaise gouvernance du pouvoir en place avec la politique de diviser pour mieux régner.

Sur la question de la prochaine élection présidentielle prévue en 2021, le président de la Convergence Citoyenne, Bonaventure Mbaya a souligné que : « c’est dans cet objectif, qu’en ancien acteur de la conférence nationale souveraine, je lance un appel à tous les anciens les forces du changement de la conférence nationale souveraine et à tous ceux qui souhaitent une meilleure gouvernance nationale : Retrouvons-nous ensemble au nom de nationale pour sauver le Congo! » , a-t-il martelé en ajoutant que « cette retrouvaille est vitale pour le pays, au moment où tout le monde pense aujourd’hui à une solution apaisée qui, tout en garantissant la réconciliation nationale, engagerait le pays dans les grandes réformes attendues pour cette nouvelle gouvernance et préserverait la paix, l’unité et la concorde nationale. C’est ce qui donne tout son sens à l’idée d’un dialogue national inclusif, seul cadre crédible pour aboutir à un compromis politique positif et constructif ».

En outre il a indiqué que c’est à travers l’art du compromis : « ce n’est que ce compromis positif et constructif qui peut nous garantir la paix , la stabilité et les crédibles conditions préparatoires d’une élection présidentielle apaisée en 2021 , ou plus tard , suivant ces conditions préparatoires qui seront définies par le dialogue national inclusif » , a conclu Bonaventure Mbaya.

Le président Bonaventure Mbaya avec quelques membres…

La Convergence Citoyenne, parti social-démocrate en République du Congo est membre de l’Internationale Socialiste et de l’Alliance Progressiste Internationale. Il s’agit d’un très important réseau politique international.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
22 − 19 =