La coordination générale du projet de Développement urbain et restructuration des quartiers précaires (DurQuap) en appui avec la Banque Mondiale a clôturé le 28 mars 2019 à Brazzaville, un atelier de formation sur la passation des marchés suivant les procédures de la Banque Mondiale à  l’endroit des cadres et responsables impliqués des structures de base dans la mise en œuvre du projet Durquap.

Connaître les procédures des marchés publics à l’endroit des cadres des administrations publiques congolaises, tel a été l’objectif central au cœur de cet atelier.

Durant 4 jours de formation, les participants se sont imprégnés des questions liées à la passation des marchés, des aspects techniques axées sur les demandes de proposition, les appels d’offre et la négociation.

 C’est dans ce cadre  que le Coordonnateur général du projet Durquap BATOUNGUIDIO a d’abord félicité les participants pour leur assiduité et pour la bonne tenue durant la formation puis la Banque Mondiale qui ne cesse de les apporter ses appuis multiples pour la réussite de tous les projets. « La formation a été très bénéfique et ces connaissances acquises vont servir aux cadres qu’ils sont et vont les servir aussi dans toutes les activités qui font appel à des procédures de passation des marchés », a précisé le Coordonnateur général.

De son côté, IBIASSI Dan Horphet , un des participants à cet atelier a souligné l’importance de cette formation à leur égard durant les 4 jours en consolidant les acquis sur la gestion des marchés publics, comment formuler les demandes d’appels d’offres . Un véritable prévalu en termes de renforcement des capacités. « Nous sommes là dans ce atelier pour apprendre et connaître les règles édictées par le bailleur en encadrant les marchés qui génèrent les fonds dans le cadre de la mise en œuvre du projet » , a renchérit le participant.

les participants exhibant leurs attestations de formation

Notons que le projet DurQuap est un projet de 5ans financé par le gouvernement de la République du Congo et la Banque Mondiale dans le but d’améliorer l’accès aux infrastructures de base pour les personnes habitant les quartiers Soukissa,Moukounzi-Ngouaka(Brazzaville), Tchiniambi et Tié-Tié (Pointe-Noire ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
28 × 14 =