L’ Institut de Recherche Agricole (IRA) a servi de cadre au Pôle Régional de Recherche Appliquée au Développement des Systèmes Agricoles d’Afrique Centrale d’organiser le 30 août 2019 à Brazzaville sa 2è session de réunion autour du projet « Production Durable du Manioc en Afrique Centrale et Intégration au Marche ». Un projet qui a pour objectif d’augmenter de façon durable la productivité du manioc dans les exploitations familiales, d’améliorer la qualité du manioc et produits dérivés et permettre une meilleure intégration au marché africain.

Ainsi, les membres du PRASAC, acteurs de la filière du manioc (producteurs, chercheurs, vulgarisateurs, stagiaires, structures nationales et locales de développement et partenaires au développement), créant  une dynamique de partage entre membres, se sont entretenus au cours de cette réunion afin de tirer profit dd résultats de recherches en partenariat réalisées dans le cadre du projet manioc. « Cette 2è session présentera les résultats du projet obtenus à la suite des amendements et observations faites lors de la première session. Elle s’attèlera aussi à exposer les attentes du projet », tel est l’enjeu affiché par la Direction générale du PRASAC.

En outre, lors de cette réunion, les avis, observations et recommandations ont été recueillis puis pris en compte dans leur programmation.

A l’issue de cette rencontre, les objectifs ont été atteints tenant compte des résultats attendus. Parmi ceux-ci on peut citer: le rassemblement des acteurs de la plateforme d’innovation de la filière manioc, la présentation de l’état de la mise en œuvre du projet manioc dans les pays, la détermination des mécanismes de respect de la charte de la plateforme nationale d’innovation sur la filière manioc,  l’identification des potentiels partenaires techniques et financiers nationaux de la plateforme ,  la production d’un rapport de la rencontre qui sera envoyé à la direction générale du PRASAC et aux partenaires.

C’est dans ce cadre que le Dr François Xavier Matoko, Délégué national du PRASAC au Congo a fait savoir que : « Au cours de ce projet, des activités ont été menées dans plusieurs modules à savoir : la connaissance et la valorisation des variétés ; les pratiques culturales; la lutte contre les maladies-ravageurs; la commercialisation et la transformation. Il s’agit de rassembler tous les acteurs impliqués dans la filière pour pouvoir partager les connaissances du projet régional manioc qui s’intitule « Production Durable du Manioc en Afrique Centrale et Intégration au Marché. C’est toute la fibre-manioc qui est mise à contribution ».

Dans ce sens,  il a été question de partager les réseaux finaux de ce qui a été fait ainsi que les modules pour voir dans quelle mesure « on peut capitaliser et pérenniser les résultats, de voir comment la plateforme se retrouve, de voir comment améliorer la production, tout en prévoyant la durabilité de ce qui sera fait », a indiqué le Dr François Matoko.

Notons que le projet du manioc, cadre d’échange des différents acteurs de la filière, financé par l’Union Européenne et la BDEAC, est implémenté dans les six (06) pays de la CEMAC depuis 2011 (Cameroun, Congo,  Centrafrique, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad). Cette rencontre était destinée à partager des connaissances, des expériences et des informations sur les résultats obtenus dans le cadre de la mise en oeuvre du projet manioc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
25 × 2 =