Dans le cadre de la stratégie de reconstruction d’une nation africaine basée sur une révolution qui prône les nouvelles formes de libération, l’ONG Urgences Panafricanistes a tenu le 17 août 2019 à Brazzaville une assemblée générale sous le thème : « S’affranchir de la tutelle socioculturelle et politique de l’Occident impérialiste ». Une vision qui appelle à une prise des africains pourqur l’Afrique se dégage de toute servitude et de contrainte impérialiste.

Rappeler aux congolais en particulier et africains en général que le développement de l’Afrique ne passera que sur elle-même, tel est l’enjeu majeur prôné par les membres de l’ONG Urgences Panafricanistes qui ont livré, sur un discours inspiré, un message de revendication et d’autodétermination du peuple africain, ayant pour butvde d’établir une redéfinition plus large du développement et de l’indépendance de l’Afrique, que celle qui lui avait été jusque là imposée par les colons.

C’est dans ce cadre que le Coordonateur  de l’ONG Urgences Panafricanistes et avocat défenseur de l’Afrique, Alexis Bongo a partagé le point de vue de l’ONG en précisant la cause de leur combat dont ils ont le témoin en main à ce jour afin de continuer le combat. « Nous, citoyen africain,peuples d’Afrique, leur enfants,nous qui tentons de mériter leur confiance en prenant à bras-le-corps notre mission historique en prenant par les cornes le taureau de l’impérialisme occidentale. Nous ne sommes pas des rebelles, des casseurs, nous sommes certes engagés et déterminés, mais dans la non-violence et le respect des lois et institutions de la République et de notre continent. L’Urgences Panafricanistes est résolument concentré sur l’affranchissement de notre continent de la tutelle de l’Occident impérialiste en général et de la France impérialiste en particulier », a-t-il souligné.

En outre, il a rappelé que les membres de l’ONG Urgences Panafricanistes sont les médiateurs de la République et du continent qui sont venus donc réconcilier les peuples avec leurs dirigeants et inversement.

De son côté, Destin Gavet, chef du département politique de ladite ONG a dénoncé l’impérialiste idéologie coloniale des européens qui volent l’Afrique de ses grandes richesses et qui infligent des souffrances inimaginables et indescriptibles sur des populations africaines. « Le combat panafricain n’est guère le combat d’aujourd’hui mais plutôt celui de nos ancêtres. Actuellement, tout ce que nous demandons des anciennes puissances est leur bonne volonté de remédier aux erreurs passées et d’accorder une véritable indépendance au Continent Africain. Unis, l’Afrique pourrait devenir l’une des plus grandes force du bien dans le monde », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Destin Gavet a renchéri que: « l’heure n’est plus à la léthargie, moins encore à la résignation, mais plutôt au réveil et à révolution tant sur le plan spirituel, scientifique et surtout politique car l’avenir de notre pays dépend désormais de la détermination et la volonté que nous mettrons dans ce combat pour espérer mettre fin à cette mascarade qui a trop duré ».

Après donc lecture des textes fondamentaux de l’ONG un bureau de 24 membres reparti sur l’ensemble du territoire congolais a été mis en place.

Notons que l’ONG Urgences Panafricanistes Congo-Brazzaville est une organisation apolitique qui prône le panafricanisme,constituant l’histoire contemporaine de l’Afrique. Elle oeuvre pour une lutte populairement africaine qui se poursuit par conséquent de jour en jour à des niveaux plus profonds avec pour objectif principal « vouloir un continent africain libre,unis et prospère ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
22 − 15 =