Du 19 au 21 novembre 2019, Brazzaville la capitale abrite la 23ème réunion du comité les experts, des Directeurs généraux des douanes de la région OMD-AOC. Cette réunion capitale, organisée par la vice-présidence de l’Organisation Mondiale de la Douane de la région Afrique Occidentale et Centrale, en collaboration avec le secrétariat de l’OMD et l’administration des douanes congolaises, vise à examiner à mi-parcours les recommandations de la 24ème réunion des Directeurs Généraux des Douanes de la de la Région OMD-AOC, tenue en mars 2019 à Bangui République centrafricaine.

En effet, durant trois (3) jours les experts et représentants des différentes institutions internationales nationales en charge des questions douanières vont constituer un cadre d’échange et le dialogue autour de plusieurs thèmes. Parmi ceux-ci, on note les recommandations de la 24ème réunion des directeurs généraux des douanes, les questions douanières diverses liées aux fonctions des administrations des douanes de la Région, l’interconnexion des systèmes de transit AOC, la gestion des risques régionaux en AOC.

Ouvrant les travaux de cette assise, Henri Loundou, Directeur de cabinet du Ministre des Finances et du budget, a rappelé l’importance de la tenue de cette réunion, ce conformément au Plan stratégique régional 2018-2022 et à la feuille de route de la conférence des directeurs généraux des douanes de la région OMD AOC.  »Rassuré de votre compétence et votre savoir-faire, je vous invite à examiner ces dossiers en profondeur et avec un esprit critique afin de permettre à la 25ème Conférence des directeurs généraux d’arrêter les orientations salutaire pour notre sous-région douanière » , a signifié le Dircab, appelant donc les participants venus de 11 pays d’Afrique à s’engager et à contribuer davantage pour que les objectifs fixés soient atteints au terme des travaux.

Dans ce même sens, le Directeur Général des Douanes congolaises Guénolé Mbongo Koumou a évoqué l’objet de cette rencontre en soulignant le but qui est d’examiner les questions prioritaires de l’agenda de l’OMD Afrique occidentale et centrale, de la gestion des ressources humaines sur la compétence, la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine , les questions liées à l’origine , à la valeur. ‘‘Cette mise en œuvre implique de la part des administrations douanières des réformes profondes qui passeront par l’informatisation et l’interconnexion de nos systèmes douaniers », a-t-il renchérit.

À noter que cette réunion , qui baissera ses rideaux le 21 novembre , permettra à travers ce système intégré d’assurer la traçabilité des biens en vue de lutter contre la fraude la sécurité le crime organisé et le terrorisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =