Les épreuves écrites du Brevet d’Etude Primaire et Élémentaire (BEPC) en République du Congo ont été lancées officiellement, ce mardi matin 04 août 2020 à Brazzaville, par le Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation Anatole Collinet Makosso.

Après le centre Collège la Fraternité, le Ministre A.Collinet Makosso, accompagné des autorités nationales, a poursuivi sa visite d’inspection au Collège Nganga Édouard puis au lycée de la Révolution, pour s’assurer de la bonne tenue de cet examen d’État dans le strict respect des mesures barrières contre le Coronavirus (Covid-19).

Au total, 100.513 candidats, répartis dans plus de 388 centres affrontent le BEPC sur l’ensemble du territoire national.
Dans la ville de Brazzaville, ils sont environ 40.290 candidats, répartis dans près de 98 centres, à le passer.

Au terme de cette ronde d’inspection, le Ministre de l’enseignement primaire secondaire et de l’alphabétisation Anatole Collinet Makosso s’est dit satisfait et a remercié le Président de la République du Congo pour avoir assuré la continuité pédagogique des enseignements afin que les élèves au Congo poursuivent leurs cours, en comblant le volume horaire requis et enfin passent leur examen d’État dans les bonnes conditions, malgré la crise sanitaire.

Notons que pour ce premier jour, ces candidats vont plancher sur les épreuves écrites des Mathématiques et l’histoire-géographie. Débuté ce matin, cet examen d’État (BEPC) prendra fin le 07 août avec l’épreuve d’éducation physique et sportive (EPS).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
8 × 26 =