Sous l’égide du pasteur américain Tony Van Manen, il s’est tenu du 27 au 28 janvier 2020 à Brazzaville, un séminaire de renforcement de capacités sur le programme PEACE inspiré du livre du Révérend Rick Warren « Une vie et une église motivée par l’essentiel » . Cette formation, destinée aux serviteurs de Dieu, venus de différentes églises du Congo, avait pour objectif de les accompagner à être non seulement unis mais aussi de bâtir une église en bonne santé afin d’influencer la nation.

Ce séminaire de formation de deux (02) jours a porté sur plusieurs modules, entre autres la Session 3 intitulé « Attirer une foule pour adorer : comment concevoir un culte qui soit un témoignage pour les nons-croyants, comment concevoir un culte qui tienne à compte des personnes en recherche » et la Session 4 « Construire notre église : transformer les auditeurs en membres ».

Les participants en groupe de travail…

Pour le pasteur Tony Van Manen, originaire des États-Unis, il était judicieux de s’adapter aux grandes mutations du monde et la façon dont les églises doivent se positionner pour répondre aux problèmes de pauvreté, de développement et de santé que vivent les nations car « le but du plan PEACE, c’est d’aider les nations à faire face aux géants que ces dernières sont entrain de subir. Nous croyons que les peuples de Dieu du Congo peuvent être en harmonie ensemble et qu’ils peuvent avoir la paix dans leurs communautés. Donc cette session de formation, c’est pour permettre aux églises d’être en bonne santé, pour qu’elles puissent contribuer à leurs communautés et d’être partenaires et non concurrentes pour la paix du Congo ». A-t-il poursuivi , qu’au lieu de voir les différences qui existent entre peuples, il est mieux de « trouver des moyens qui peuvent nous aider d’être en harmonie et c’est très crucial pour la paix au Congo ».

De son côté, fort satisfait de la tenue de ce séminaire, le pasteur Germain Loubota, président du Conseil Supérieur des Églises de Réveil du Congo (COSERCO) a fait savoir dans ce même élan que cette formation suivie a été donnée dans le cadre du programme PEACE. « Elle consiste à aider l’église pour qu’elle soit une église en bonne santé de telle sorte qu’elle puisse aider à la santé du pays, c’est-à-dire avoir une église qui participe d’abord à l’œuvre évangélique qui est la sienne et en même temps qui participe au développement de la nation », a-t-il précisé.

L’apôtre Richard Fylla Saint-Eudes, un des participants a , pour sa part, apprécié ces moments de formation bénéfique. Il a dégagé son importance en rappelant l’objectif qui n’était que d’équiper les serviteurs de Dieu en vue de la croissance de l’église avec pour credo  »une église en bonne santé ».

Photo de famille des participants.

Notons que ce programme PEACE-CONGO permettra aux serviteurs de Dieu et églises du Congo d’être en bonne santé tout en contribuant à la consolidation de la paix et au développement des nations. Il poursuivra à nouveau son épopée à Brazzaville et Pointe-Noire en Mai 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
22 − 4 =