Avant la reprise des cours prévue le 12 octobre prochain sur l’ensemble du territoire national, le Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation Anatole Collinet Makosso a échangé avec les acteurs de la communauté éducative congolaise, ce 5 septembre 2020 à Brazzaville, pour faire le point sur la faisabilité de la rentrée scolaire au titre de l’année 2020-2021 qui se fera dans le strict respect du protocole sanitaire relatif à la lutte contre le Coronavirus.

C’est dans le but de garantir le droit à l’éducation et à la santé que le Gouvernement congolais a jugé bon que les élèves reprennent avec le chemin de l’école, ce à compter du 12 octobre 2020, malgré la pandémie Covid-19. Le protocole sanitaire sera renforcé pour permettre aux enfants de faire cours dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Dans sa communication, le Ministre Anatole Collinet Makosso a précisé que les enseignements, à tous les niveaux ( primaire, collège et lycée), seront dispensés en mode présentiel et à distance. Les élèves pourront avoir trois (03) jours de cours, soit lundi, mercredi et vendredi pour ceux en classe d’examens et, mardi, jeudi et samedi pour ceux en classe de passage. Les classes pléthoriques seront éclatées pour respecter les mesures barrières.

« Les cours se feront dans le respect des règles barrières, en veillant à ce que les effectifs dans les salles de classe ne soient pas au-delà de 40 ou 50 élèves. Il avait été retenu que les élèves qui devaient aller en classe supérieure, devraient bénéficier aussi des cours de révision avant le 12 octobre, date retenue pour la reprise effective des cours. Tous les élèves en classe intermédiaire auront leurs cahiers d’activités, leurs cours polycopiés. Ils auront 3 à 4 semaines pour revisiter les notions du 3e trimestre », a dit le Ministre Anatole Collinet Makosso.

Par ailleurs, il a rassuré les promoteurs des écoles privées que les cours polycopiés leurs seront aussi distribués.

A cet effet, ces cahiers d’activités comportent toutes les matières et des exercices pratiques seront mis à la portée des élèves. C’est pourquoi, le Ministre Anatole Collinet Makosso a appelé les parents d’élèves à plus de responsabilité et de conscience parentale pour jouer leur rôle de suivi.

« Je veux rassurer l’ensemble de la communauté éducative que toutes ces mesures prises par le Gouvernement n’avaient pas été prises au hasard. Grâce au sursaut national, l’année a été sauvée malgré la pandémie Covid-19 et le défi du Gouvernement est d’avoir converti la crise sanitaire en opportunité » , a conclu le Ministre de l’enseignement primaire secondaire et de l’alphabétisation Anatole Collinet Makosso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
8 − 5 =