5è Recensement Général de la Population et de l’Habitat 2023 : L’opération démarre ce 25 avril au Congo.

0
509

« A compter de demain 25 avril 2023, débute le dénombrement principal de la population consistant à compter et à recueillir diverses données sur chaque personne présente au Congo, ses conditions de logement et sur les infrastructures existantes. […] Notre recensement s’inscrit dans le respect des normes et standards internationaux avec le soutien constant de la Banque mondiale et du Fonds des Nations Unies pour la Population ! », a déclaré, la Ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale, Ghislaine Ingrid Olga EBOUKA BABAKAS lors du lancement officiel du 5è Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5) ce lundi 24 avril 2023 à Brazzaville. L’objectif de ce recensement général est de disposer d’informations actualisées sur l’effectif global de la population, ainsi que ses caractéristiques démographiques et économiques. Plusieurs autorités nationales et internationales ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie.

« Combien sommes-nous ? », « Qui sommes-nous ? » « Quelles activités exerçons-nous ? » « Où résidons-nous ? », « Quel type de logement nous héberge ? » « Quel type d’infrastructures émaille le territoire national ? ». Il s’agit là autant d’interrogations que nombreux se posent et qui trouveront réponses à l’occasion de l’opération statistique la plus importante d’une Nation, à savoir, le recensement général de la population et de l’habitation.

Le dénombrement principal mobilisera d’importantes ressources, notamment, humaines et matérielles. Son exécution fera intervenir, 33 coordonnateurs départementaux, 295 superviseurs, 1 586 contrôleurs et 6 698 agents recenseurs. Plusieurs outils modernes de collecte seront utilisés dont 9 000 tablettes numériques, 139 GPS, 3000 power bank et panneaux solaires ainsi que trois serveurs : un en local et deux sur cloud.

« Toute l’équipe plurisectorielle est sur le pied de guerre pour relever le défi d’un mois du 25 avril au 24 mai de cette année, en allant sur le terrain. Les résultats du RGPH-5 déboucheront sur une cartographie géo-référencée des localités et des infrastructures de base pour les besoins d’aménagement du territoire et de suivi de la politique de décentralisation. Enfin, son achèvement permettra de posséder une base de sondage exhaustive d’unités aréolaires pour les enquêtes futures et la mise en place d’un Système d’Information Géographique (SIG). Toutes ces informations vont contribuer : à la mise à jour des connaissances sur la composition, la répartition et les besoins de notre population, au suivi des agendas 2030 des Nations Unies relatif aux objectifs de développement durable (ODD) et 2063 de l’Union Africaine dénommé “ l’Afrique que nous voulons ” ainsi que des plans stratégiques de développement aussi bien au niveau départemental, sectoriel que national à l’instar du plan national du développement (PND) 2022-2026. Ouvrons nos portes au recensement ! », a-t-elle dit, demandant à cet effet, l’adhésion de l’ensemble des forces vives de la Nation à œuvrer à la réussite de cette opération.

Grâce à son caractère universel et systématique, le RGPH, a indiqué le Représentant Résident de l’UNFPA au Congo de Victor RAKOTO, s’est positionné comme le principal fournisseur de données, auxquelles peuvent s’adosser les politiques et programmes de développement. Le Fonds des Nations Unies pour la Population a, entre autres missions, la responsabilité d’aider les pays du monde entier, à s’assurer que les recensements se déroulent selon les normes et standards requis. « C’est ainsi qu’en République du Congo, l’UNFPA travaille avec le Gouvernement pour s’assurer que les données issues de cette opération ne puissent pas faire l’objet d’une quelconque contestation. Sur le plan national, le RGPH-5 va permettre au pays de disposer des données fiables et récentes pour une meilleure prise de décision et planification de développement et pour conduire au mieux la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND 2022-2026) et des différents politiques et programmes sectoriels », a-t-il ajouté.

Pour la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Congo, Korotoumou OUATTARA, cette opération constitue l’un des piliers fondamentaux du système de suivi évaluation du Plan National de Développement 2022-2026. Cette vision que partage la Banque mondiale explique l’importance que revêt l’opération de ce jour et, de manière générale, le domaine de la statistique pour l’institution qu’elle représente. « J’en appelle au sens d’éthique, de responsabilité et de rigueur de tout le personnel impliqué dans le processus pour assurer le succès de cette opération et garantir la qualité des informations précieuses qui seront collectées », a-t-elle souligné.

L’intérêt du Gouvernement à actualiser les données sociodémographiques et socioéconomiques du Congo, trouve son expression dans sa détermination à organiser le 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH-5) tel que décidé par décret n° 2019-130 du 17 mai 2019 du Président de la République, Chef de l’Etat. Le dernier recensement général de la population remonte à 2007 avec un effectif global « étrangers y compris » estimé à 3 697 490 habitants.