Présidée par le Pr Richard Roger BILECKOT, l’assemblée générale ordinaire de l’Association des Médecins du Congo (AMC) s’est tenue le samedi mars 2024 en présentiel et en visio-conférence, (couvrant Brazzaville, à Pointe-Noire et à l’étranger). A l’issue de cette rencontre, les médecins exerçant en République du Congo et certains de la diaspora, membres de cette organisation associative ont adopté le rapport d’activités, le rapport financier, le plan de travail au titre de l’année 2024. Outre cette feuille de route, ils ont également fait le bilan de l’année dernière, tout en évoquant des perspectives pour le bon fonctionnement de cette organisation associative.

« C’est dans cette salle que nous avons mis en place une assemblée constituante des médecins du Congo. C’était inédit, c’était une première fois. Au cours de cette assemblée générale, on nous avait donné une feuille de route, des activités à faire et aujourd’hui l’assemblée générale a approuvé le rapport d’activités, le rapport financier, le plan de travail, même le travail de la Commission Assistance-Solidarité qui a précisé les modalités de l’assistance des médecins envers les uns et les autres. Donc, on est satisfait », a déclaré le Pr Richard Roger BILECKOT, Président de l’AMC et Inspecteur Général de la Santé.

En termes de perspectives, les membres de l’AMC ont décidé d’augmenter le nombre d’adhésion, de renforcer l’organisation et même de leur structure ; que « chacun soit à sa place et remplisse son rôle, qu’on ait plus d’adhésion, qu’on fonctionne mieux avec un manuel de procédure. Ensuite, chacune des commissions doit pouvoir travailler avec efficacité », a indiqué le Président de l’AMC.

Saluant le travail abbatu par la Commission Assistance-Solidarité, il a appelé la Commission Valorisation Professionnelle a marqué son empreinte de travail cette année pour espérer voir augmenter la rémunération du médecin. De même, la Commission Partenariat et Collaboration doit pouvoir assurer ses missions. La Commission Formation Continue qui débute cette année doit amplifier ses activités. « Pour la Commission de l’Entrepreneuriat, nous souhaitons que les médecins de la diaspora, s’ils ont un pouvoir d’achat, puissent investir dans le secteur privé de la santé. C’est ça la perspective que nous voulons atteindre pour cette année 2024 », a-t-il souligné.

Sortie officiellement le 11 juin 2023 à Brazzaville, l’AMC est une organisation apolitique, laïque et républicaine avec pour objectifs d’agir pour l’épanouissement individuel et collectif des médecins ; d’œuvrer pour la valorisation de la profession médicale ; de participer à l’amélioration de l’état de santé des populations.