Ouvert le 16, l’atelier de lancement des travaux d’actualisation de l’avant-projet du plan stratégique de la réforme de l’Etat s’est clôturé le 17 février 2022 à Brazzaville, sous les auspices de Luc Joseph OKIO, Ministre de la Réforme de l’Etat. L’objectif a été de transformer et de moderniser l’administration publique congolaise.

La compréhension de la vision de l’Etat, du plan d’orientation du Président de la République sur la réforme de l’Etat, ainsi que du programme d’action du Gouvernement qui découle du Plan National de Développement 2022-2026 et des engagements internationaux pris par le Congo.

Pour le Ministre Luc Joseph Okio, l’objectif général de cet atelier était donc de recueillir les analyses et les contributions pertinentes en vue d’actualisation du plan stratégique de la réforme de l’État.

« Les objectifs principaux visé ce présent atelier ont été de revisiter le projet du plan stratégique de la réforme de l’Etat pour assurer son alignement stratégique à la vision de l’Etat , réviser les axes stratégiques du projet du plan stratégique en tenant compte de cet alignement stratégique, proposer des stratégies opérationnelles relatives aux nouveaux axes stratégiques qui ont été identifiés au cours de cet atelier », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le PNUD  et la Banque Mondiale, ont réitéré leur engagement d’accompagner le Gouvernement dans cet important projet.

Donnant une conférence de presse à l’issue de cet atelier, le Ministre en charge de la Réforme de l’Etat, Luc Joseph Okio, a souligné que cette actualisation arrive à la suite d’un long processus qui a commencé depuis plus d’une décennie, question de répondre aux attentes des populations, tout en se fondant sur le projet de société du Président de la République dans lequel, il définit sa vision de l’Etat, il donne des orientations stratégiques qui doivent conduire à la réforme de l’Etat.

« Actualiser le plan stratégique de la réforme de l’Etat, c’est l’adapter à ce référentiel qui est le nouveau projet de société du Président de la République Son Excellence Dénis SASSOU N’GUESSO. Nous pouvons dire que le plan vise la réforme. La réforme, c’est l’adaptation de notre administration aux contingences, l’adaptation de notre administration à la vision et aux orientations stratégiques du Président de la République. C’est l’adaptation de notre administration aux objectifs du programme d’action du gouvernement. Il s’agit pour le Ministère dont j’ai la charge de faire que tout ce que le Président de la République a prévu dans son projet de société soit traduit en actions en la matière de rapprochement de l’administration avec les administrés. Il s’agit donc, d’un ensemble de problèmes qui concernent notre administration qui doivent être résolus et le plan stratégique de la réforme de l’Etat », a-t-il précisé.

Répondant à une préoccupation, il a dit que tous les maux que décriés lors de cet atelier ont été pris en compte. Seulement, a-t-il signifié qu’il s’agit aussi pour chacun des congolais de savoir que chacun de nous doit se soumettre à la loi, chacun de nous doit respecter son travail afin de ne pas causer du tort à la société. « Les mesures que nous allons préconiser vont amener chacun de nous à prendre conscience mais, également à figurer les risques qu’il court en agissant tel à porter atteinte à la société. Il s’agira pour nous de prendre notre administration, de la réformer, de l’adapter aux exigences du temps mais également de faire que la règle qui sera mise en place soit respectées », a indiqué Luc Joseph Okio.

A noter que la réforme de l’Etat consiste en une refonte complète de la conception de l’action publique, de son organisation, de ses outils, de ses processus, de ses décisions avec un fil conducteur clair.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =