Atelier de relecture des documents du PND 2022-2026: la Commission technique à pied d’œuvre.

0
288

Les hauts cadres du ministère de l’Économie et du Plan, regroupés au sein d’une Commission technique, sont réunis depuis quelques jours à Kintelé (au nord de Brazzaville) à l’atelier de relecture des documents du Plan National de Développement 2022-2026 et de ses neufs annexes. Pour s’imprégner de l’évolution des travaux, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, Ministre de l’Économie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale a procédé à une visite d’inspection, ce 03 octobre 2021, pour s’assurer de la qualité du travail en phase de finalisation et d’encourager ses troupes qui mettent leurs compétences au cœur de ce noble travail.

L’expert André MOULEMVO a, pour sa part, expliqué le bien fondé de ce travail laborieux mené par ces cadres répartis en plusieurs groupes thématiques à savoir, entre autres : Cadre stratégique de développement / Programme pluriannuel d’actions prioritaires / Programme d’investissements publics ; Schéma de, financement / Attractivité du secteur privé / Budget programme.
« Nous sommes ici pour réaliser un travail de relecture des documents du PND 2022-2026 ainsi que ces axes; c’est-à-dire mener un travail de syntaxe sur le fond et la forme, tout en complétant les idées qui manquent » , a-t-il précisé.

Les participants en travaux par groupe échangeant avec Mme la Ministre.

Exhortant les participants à une assiduité dans le travail avec rigueur, professionnalisme, abnégation pour une prise en compte de leurs apports, la Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale les a surtout invités à accorder une attention soutenue à la relecture et à l’enrichissement de ces textes en vue d’obtenir un document de référence du PND 2022-2026 qui sera par la suite soumis à l’attention des différentes institutions publiques.

« Les experts réunis ce jour sont en particulier des congolais pour nous proposer des documents bien spécifiques par rapport à la situation actuelle du pays, des priorités auxquelles le Gouvernement devra intervenir dans l’opérationnalisation du Plan National de Développement 2022-2026. En tant que Chef d’équipe de la Commission d’élaboration du PND 2022-2026, je suis venue, non seulement, encourager mes troupes mais aussi de me rassurer que les conditions de travail sont propices à la réflexion intellectuelle qui est à pied d’œuvre. Le contenu de ce travail laborieux, une fois prêt, sera défendu par conséquent devant la Task Force, le Conseil de cabinet, le Conseil de ministres et enfin courant décembre le Parlement », a conclu Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
15 + 28 =