Le jeudi 8 septembre 2022 à Brazzaville, le Dr Antoine LOUSSAMBOU, représentant le Directeur de cabinet du Ministre de la Santé et de la Population empêché a clôturé l’atelier d’opérationnalisation sur l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans la mise en œuvre du Plan National pour la Sécurité Sanitaire au Congo. Les experts nationaux et internationaux de l’OMS/Afrique ainsi que les cadres de plusieurs administrations et ONG de la société civile ont procédé à la validation du plan multisectoriel pour la préparation de la détection des urgences en santé publique en République du Congo.

Dans son allocution de clôture, le Dr Antoine LOUSSAMBOU, au nom du Directeur de cabinet du Ministre de la Santé et de la Population s’est dit satisfait de la qualité des travaux et d’échange qui ont prévalu durant ces deux (02) jours de partage. Après avoir félicité les participants, il a remercié la délégation des experts de l’OMS conduite par la Représentante de cette institution onusienne au Niger venus pour partager les bonnes pratiques recensées dans plusieurs pays membres de la Région Africaine. 

 « Nous venons tous de bénéficier d’un renforcement de capacités pour l’opérationnalisation du Plan d’Action National pour le Sécurité Sanitaire en République du Congo.  Ensemble, nous venons de déblayer le chemin de mise en œuvre de la Résolution retenue à la 75ème Assemblée Mondiale de la Santé et à la 72ème session du Comité régional de l’Organisation Mondiale de la Santé qui vient de se tenir à Lomé », a-t-il affirmé. Avec le travail accompli en deux (02) jours,a-t-il poursuivi « le Congo vient de bénéficier d’une opportunité de bien sécuriser sa population répartie sur 342.000 km². J’ose espérer que nous avons compris tous que le contexte planétaire actuel impose à chaque pays de mieux se préparer, de détecter à temps et de répondre de façon efficace et urgente aux urgences de santé publique ».

La présence dans cet atelier de la Représentante de l’OMS au Niger, Dr Blanche ANYA et des experts OMS s’inscrit dans l’optique d’accompagner le Gouvernement du Congo dans la mise en œuvre du Plan de sécurité sanitaire qui vient d’être validé à travers les trois initiatives que le Bureau Régional vient de mettre en place.

Dr Blanche ANYA répondant aux préoccupations des journalistes.

« Ces initiatives visent donc à renforcer les capacités du pays dans la préparation, la détection et de la réponse aux épidémies. Et dans ce cadre là, il y a un certain nombre d’intrants qui vont accompagner un certain nombre de pays, parmi lesquels la mise en place d’une équipe de 50 experts, toutes disciplines confondues. Il faut également une logistique appropriée, un renforcement de la communication des risques et de l’engagement communautaire » , a-t-elle estimé.

Par ailleurs, pour finaliser le projet dans un meilleur délai, le Ministre de la Santé et de la Population va convoquer les présidents, les vice-présidents, les rapporteurs de chaque pilier . Aussi, il s’engage à initier les textes formalisant l’approche « One Health en République du Congo ».

Suite à la validation de ce Plan National de sécurité sanitaire, le Congo, qui a connu et qui continue à connaître plusieurs urgences de santé publique ayant endeuillé le peuple congolais, ne peut plus se permettre d’être surpris par un évènement quelconque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
10 − 10 =