Le Groupe d’Action Contre le Blanchiment d’argent en Afrique Centrale (GABAC) a tenu sa douzième plénière statutaire, le samedi 30 septembre 2023 en République du Congo. Cette assise a été placée sous le haut patronage de Jean Baptiste ONDAYE, Ministre des l’Economie et Finances du Congo, Président en exercice du GABAC. Bien qu’ils se soient séparés sans révéler les conclusions de cette réunion à la presse, les ministres des finances, de la sécurité et de la justice ont dit leur détermination à intensifier la bataille contre le blanchiment d’argent dans cet espace communautaire.

Ayant l’espoir sur les actions qu’entend emmener cette institution communautaire, à court, moyen et long terme, le Ministre ONDAYE a appelé les autorités des Etats membres à porter un regard positivement critique et les efforts dévolus à cette organisation communautaire.

« L’heure est aux urgences, d’affuter les armes et de redoubler d’efforts, surtout avec l’évolution de la technologie, qui fait en sorte que la criminalité financière ressemble de plus en plus à un phénix qui renaît de ses cendres. Mais aussi rude qu’elle soit, la bataille contre le blanchiment d’argent dans notre espace communautaire doit se poursuivre avec plus de détermination », a rapporté le Ministre Jean Baptiste ONDAYE.

Pour lui, cette bataille menée dans ces différents pays doit répondre à une importante nécessité, à la fois d’ordre moral et d’ordre économique, qui vise à garantir la paix et la solidité du tissu du système économique et financier.

« Une nécessité qui prône les valeurs de sauvegarde de la paix et de stabilité dans nos pays, car ces dernières sans lesquelles le développement restent une simple vue de l’esprit », a-t-il indiqué.

A noter que le Secrétaire Général du GABAC, le Commissaire de la CEMAC et de la COBAC ont également rehaussé de leur présence à cette rencontre.