Clôture du colloque scientifique et internationale en hommage à la Pr. Yolande BERTON OFOUEMÉ.

0
618

Les activités du colloque international organisé par le Laboratoire Géographique, Environnement et Aménagement (#LAGEA) de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH) de l’Université Marien NGOUABI, ont pris fin le 12 janvier 2023 à Brazzaville. L’objectif était particulièrement de rendre hommage à cette éminente chercheur, à travers un cadre d’échanges entre géographes, aménagistes et chercheurs d’autres disciplines (sociologie, histoire, biologie, philosophie…) sur les problématiques liées aux changements environnementaux à la vulnérabilité des territoires et à la résilience des communautés en Afrique. Ce colloque a également permis aux différents participants de débattre sur les axes portant sur l’environnement problématiques, les activités rurales, les dynamiques urbaines, la géopolitique, le genre, les changements sociaux, etc.

Cette grande assise scientifique qui a réuni plusieurs élites et chercheurs venant du Congo, du Togo, du Gabon, du Bénin, du Cameroun , du Niger et de la République Démocratique du Congo, a été ponctuée sur les témoignages et dessous d’une femme engagée, érudite, intellectuelle et exceptionnelle. Durant trois jours, ils ont mené des réflexions permettant de créer les conditions d’un meilleur respect de la nature mais aussi se rendre capable de proposer les adaptations utiles face à tous les bouleversements par lequel l’homme est impuissant sur l’ensemble des phénomènes.

En effet, cette rencontre a aussi mis l’accent sur diverses communications et problématiques réparties en axes thématiques. Il s’agit entre autres : “Changements environnementaux et activités rurales, agriculture ; Extraction minière, exploitation du bois; Elevage, pêche, transport en Afrique ; Les mutations des paysages maraîchers périurbain au Burkina Faso; La dynamique des zones humides dans la commune de parakou au Bénin; La promiscuité homme-animal dans les ménages à Mfilou (Congo); Les facteurs associés à l’insécurité alimentaire dans le dans les ménages cacaoculteurs en Côte d’Ivoire; Les changements environnementaux; L’intelligence artificielle dans l’industrie pétrolière, etc.”

« Ce colloque est l’occasion de célébrer une femme de science, un visage, une forte personnalité, une carrière et une discipline et un nom: celui du Professeur Yolande BERTON OFOUEMÉ. C’est notre patronne », a déclaré le Président du comité d’organisation, Jean Luc MOUTHOU, ajoutant ,par ailleurs que les participants ont fait preuve, durant les trois jours de grande hauteur scientifique pour que ces travaux servent dans le cadre de la science ouverte les communautés urbaines en Afrique face aux menaces diverses qui fragilisent nos différents milieux.

« Les thématiques débattues dans ce colloque devront aussi permettre à nos pays africains de prendre un engagement à devenir les véritables acteurs de changement pour atteindre certains objectifs de développement notamment en ce qui concerne le dérèglement climatique, les préoccupations d’ordre environnement total, le développement effréné anarchique des villes, la vulnérabilité des zones d’habitation ainsi que la pénibilité des conditions de vie ou de production des communautés humaines .», a-t-il indiqué, avant de formuler le vœu de voir ce genre d’opportunité, se multiplier, dans notre sous-région afin favoriser les échanges interdisciplinaires entre experts des différents États africains.

Première femme à devenir Professeur titulaire en Géographie en République du Congo, Madame Yolande BERTON OFOUEMÉ a déjà dirigé 22 thèses de doctorat.