Dénommé ” BDEAC 5.60% 2021-2028 “, l’emprunt obligataire par appel public à l’épargne sur le marché financier de l’Afrique Centrale a été lancé, ce 18 novembre 2021 à Brazzaville, par le président de la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) OFA MBO NCHAMA en présence du Ministre délégué aux Finances et Budget du Congo, Ludovic NGATSÉ, des investisseurs du pays et autres invités. Ouvert du 15 au 25 novembre de cette année, cet emprunt, porté à la connaissance des investisseurs des pays membres de la CEMAC, prévoit la mobilisation de 100 milliards FCFA à raison de 10.000 FCFA la valeur nominale d’un titre. La durée de l’emprunt est de 7 ans.

Les obligations émises par la BDEAC portent intérêt au taux fixe de 5,60 % Net par an. Le minimum de souscription s’élève à dix (10) obligations, quérables par toutes personnes physiques ou morales résidentes ou non de la CEMAC. Cet emprunt obligataire, à encore croire son président, vise à lever 100 milliards auprès des ménages, des sociétés privées ou publiques et investisseurs institutionnels afin de poursuivre le financement des projets de développement dans la zone CEMAC; une façon d’investir pour déconfiner la puissance de l’Afrique Centrale.

Le président de la BDEAC, OFA MBO NCHAMA lançant cet emprunt obligataire…

« La présente émission obligataire doit être analysée comme une invite à la population de la CEMAC à prendre son destin en main pour financer développement économique de notre sous-région ; avec ces opérations successives, nous mettons sur pied une mouvance populaire pour le développement de la zone CEMAC. La souscription à cet appel public à l’épargne enrichira triplement chaque souscripteur communautaire : d’abord à travers les intérêts qui lui seront payés à titre personnel, ensuite par les moyens d’action offerts à la BDEAC pour continuer à financer le développement de notre communauté, enfin au regard des impacts socio-économiques attendus de ses financements. Les fonds mobilisés serviront à financer les projets des secteurs privé et public avec des ressources adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. Ce faisant, la BDEAC contribuera à la diversification économique, à l’inclusion financière des populations et à la redistribution des fruits de la croissance » , a indiqué M. OFA MBO NCHAMA, citant par ailleurs, les secteurs qui seront impactés notamment l’éducation, le service et tourisme, l’agro-industrie, l’agro-pastoral, les finances, la santé, le transport, l’énergie, les télécommunications, l’eau et l’assainissement; fers de lance d’un véritable développement.

« Vos souscriptions à l’emprunt obligataire ” BDEAC 5,60% NET 2021-2028 ” constituent une réponse collective à la cause communautaire; une mouvance populaire pour le développement de l’Afrique Centrale. En investissant dans notre Institution financière, vous apportez directement votre pierre à l’émergence de nos économies et à l’amélioration des conditions de vie de nos populations », a-t-il ajouté.

C’est dans ce cadre que Michèle ATANGANA, Directrice Générale d’Upline Securities Central Africa, présentant les enjeux et les avantages de cet emprunt obligataire a déclaré que ce taux d’intérêt Net renvoie au fait que les obligations qui vont être émises sont défiscalisées et les intérêts qui seront servis dans le cadre de cette opération ne supporteront aucun impôt ni taxe, tant pour les personnes physiques que morales. « L’émetteur souhaite faire de cette opération, une opération populaire dont le minimum de souscription sera de 10 obligations, contrairement à l’année dernière de 15 obligations. Je vous invite à rejoindre la mouvance pour nous aider à déconfiner l’Afrique Centrale », a-t-elle faut savoir aux investisseurs du Congo (banques, établissements de micro-finances, opérateurs économiques, etc.) .

Pour souscrire, rendez-vous auprès des membres du syndicat de placement : AFG CAPITAL CENTRAL AFRICA , AFRILAND Bourse et Investissement S.A, Afriland First Bank, Attijari Securities Central Africa, BICEC , CBC Bourse, Commercial Bank Cameroon, SCB Cameroun, EDC Investment Corporation, FINANCIA Capital, SG CAPITAL, Société Générale Cameroun S.A, Upline Securities Central Africa S.A , Société Générale Guinée Equatoriale SA , BANCO NACIONAL de Guinea Ecuatorial , Banque Populaire Maroco – Centrafricaine, LCB Capital, Société Géné[1]rale Congo , Union Gabonaise de Banque, BICIG, CBT Bourse , CBT Tchad.

« Notre banque est vraiment le fer de lance du développement de notre sous-région. Pour ce qui est des Congolais, nous vous invitons à vraiment s’inscrire puisqu’il s’agit là d’une opportunité incroyable. Nous souhaitons, aussi bien les investisseurs institutionnels que sont les banques et autres, que le petit peuple traîne toute sa part pour montrer notre adhésion à ce vaste mouvement, qui est celui de développer notre sous-région » , a laissé entendre le Ministre délégué aux Finances et au Budget de la République du Congo, Ludovic NGATSÉ au cours de cette cérémonie.

Cet emprunt obligataire constitue la deuxième phase d’un programme triennal initié en 2020 et qui devra s’achever au cours de l’exercice 2022. La Banque des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) œuvre au cœur de la croissance et de l’intégration économique des Etats de la sous-région, en finançant les secteurs clés du développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =