La Ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique Edith Delphine Emmanuel a lancé, le 24 août 2021 à Brazzaville, le projet “Renforcement des Systèmes STI pour le Développement Durable en Afrique “, destiné à constituer des référentiels de gouvernances techniques pour diriger la pratique et la recherche scientifique, ainsi qu’à baliser les interactions entre science et société.

Financé par l’Agence Suédoise de Développement International (SIDA) et mis en œuvre autour de la “Recommandation 2017 de l’Unesco concernant la Science et les chercheurs scientifiques “, ce projet est développé autour de 10 thèmes afin de construire un écosystème cohérent intégré de recherche et innovation sur des valeurs et principes universels fondés sur les droits humains et éthique.

C’est dans ce cadre que la Représentante de l’Unesco au Congo Mme Fatoumata Barry Marega a précisé que ” Ce projet qui valorise les productions intellectuelles et le développement de l’économie du savoir et des connaissances, destiné à constituer des référentiels de gouvernances techniques pour diriger la pratique et la recherche scientifique, ainsi qu’à baliser les interactions entre science et société “.

Pour elle, la science, la technologie et l’innovation sont indispensables à la réalisation de l’agenda 2030 des Nations-Unies ,et particulièrement, pour ce qui concerne ce projet, les ODD 3,4,5, 8,9,10, 11, 16 et 17 qui couvrent la transversalité des 10 thèmes de cette recommandation de 2017.

” Le présent projet s’articule autour de deux aspects essentiels: la collecte de données et de cartographie et l’identification des besoins de développement et de plaidoyer pour un écosystème scientifique intégré et plus humaniste, orienté vers l’amélioration des conditions de travail des chercheurs tout en créant des ouvertures vers une coopération et diplomatie scientifique plus dynamique. Ce projet permettra ainsi de faire émerger l’état d’avancement des contributions du Congo sur les ODD et aussi sur les inspirations de l’agenda 2063 de l’UA ” , a-t-elle déclaré.

A en croire la Ministre Edith Delphine Emmanuel, l’éloge ainsi faite à la science, la technologie et l’innovation au niveau des Etats de l’Union Africaine et de l’ONU donne tout son sens à la présente cérémonie de lancement de ce projet qui permettra d’améliorer qualitativement la politique du Congo en matière de recherche scientifique.

” L’honneur m’échoit ce jour de procéder au lancement du projet de renforcement des systèmes des sciences technologiques et innovation pour le développement durable en Afrique en général et au Congo en particulier. Les sciences, technologie et innovation contribueront à terme à la réalisation de ces domaines prioritaires à savoir les rééducations de la faim et la réalisation de la sécurité alimentaire, la prévention et la lutte contre les maladies, la communication entre les Etats au moyen de la mobilité physique et intellectuelle, le vivre-ensemble et la création de richesse “ , a-t-elle indiqué.

Poursuivant son propos, elle a souligné que les sciences, technologie et innovation ne seront en mesure d’atteindre ces objectifs que si des réformes indispensables sont réalisées;

” Celles-ci ne pourrons être atteintes que grâce à un certain nombre de piliers particulièrement le premier pilier qui concerne la volonté politique et la conscience en la capacité intellectuelle des filles et fils de notre continent et de notre pays. Le second pilier est la réorganisation des infrastructures des sciences, technologie et innovation dans les Etats, la mise en place d’un environnement favorable aux sciences, technologie et innovation ainsi qu’une culture de la science sociale “, a-t-elle ajouté.

A noter qu’à travers ce projet scientifique, l’Afrique est résolue à réaliser sa résolution scientifique et la République du Congo ne souhaite pas demeurer en marche de cette révolution

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
22 × 29 =