Les directeurs généraux du Ministère de la Santé et de la Population ainsi que les chargés de programme au bureau pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se sont réunis, au cours d’un atelier organisé, le 22 septembre 2022 à Brazzaville par l’OMS pour faire la sélection conjointe des priorités sanitaires/zones de concentration pour le budget programme 2024 2025 afin d’accélérer l’atteinte des objectifs 13ème Programme  Général de Travail et ceux de l’Objectif de Développement Durable 3.

La pandémie de Covid-19 ayant démontré que le modèle de financement actuel n’est pas viable et limite la capacité de l’Organisation avoir un impact. Ainsi, l’OMS a demandé d’élaborer une proposition de budget avec une première augmentation de 20 % de l’évaluation des contributions de 2022-2023 qui serait présentée aux États membres pour examen dans le cadre du projet de Budget programme 2024-2025. D’où l’organisation de cette rencontre.

« Nous sommes dans la dimension stratégique de la vision que nous avons, de pouvoir matérialiser le fait que ce que nous faisons, nous le faisons ensemble et en accord avec toutes les parties », a révélé le Représentant de l’OMS au Congo, Dr Lucien MANGA avant de signifier que cela les servira aussi de boussole dans la production du rapport.  

Après présentations suivies d’échanges constructifs tant en travaux de groupe qu’en plénière, les participants ont largement compris le cycle de planification de l’OMS et du cadre du résultat du 13ème PGT, le processus d’identification des priorités et des zones de concentration pour accélérer l’atteinte des cibles du triple milliard et 2 et de l’ODD 3. A cet effet, les priorités sanitaires/zones/prioritaires pour le budget programme 2024 2025 ont été revues et validées à travers une bonne analyse des outputs basés sur les évidences, données et utilisant les critères minimum et autres pertinents.

Pour le directeur de cabinet du Ministre de la Santé et de la Population, Jean Ignace TENDELE, cet atelier a été une opportunité pour échanger et identifier les interventions à hauts impacts de la stratégie opérationnelle conjointe OMS-MSP.  D’où l’exhortation à faire preuve de professionnalisme afin que ces actions choisies et planifiées soient celles, efficaces et pertinentes, surtout en conformité avec les piliers du 13ème Programme de travail de l’OMS.

Reconnaissant le leadership du Représentant de l’OMS au Congo et son dynamisme dans la mise en œuvre efficace des stratégies opérationnelles conjointe OMS-MSP, il a souligné que « la revitalisation des centres de santé ne devrait pas être un simple slogan. Elle doit être considérée comme une stratégie porteuse dans l’offre de soins de santé primaires de qualité avec l’implication des communautés bénéficiaires. Je voudrais vous rappeler que le Plan National de Développement sanitaire en cours d’élaboration avec l’appui remarqué de l’OMS, qui devra s’aligner au PND 2022 2022-2026, vont intégrer les interventions qui résultent de l’exercice de cet atelier ».

Au terme de cette rencontre, les participants ont été félicité pour la qualité des échanges donnant lieu à des contributions importantes dont le but : améliorer ce document stratégique opérationnel conjoint OMS-MSP 2022-2023 et l’identification des priorités du budget programme 2024-2025.

 Ainsi, l’OMS, les partenaires techniques et financiers ont été encouragés à poursuivre la mobilisation des fonds nécessaires à la mise en œuvre de cette stratégie opérationnelle qui découle du 13ème Programme Général de Travail de l’OMS . « cette stratégie opérationnelle favorisera l’accès des populations congolaises aux soins de santé de qualité et aux coûts abordables »,a-t-on appris.

La Région Africaine de l’OMS a annoncé le processus de planification du Programme Budgétaire 2024-2025 pour identifier collectivement les priorités qui seront adoptées à la 76ème Assemblée de l’OMS en mai 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =