Devant Christian OBA, président de la Cour d’Appel de Brazzaville et autres juges, les dix (10) nouveaux avocats se sont prêtés, ce 11 juin 2021, à la traditionnelle cérémonie de prestation de serment. Une étape symboliquement importante empreint d’ émotion pour ces jeunes cadres qui rejoignent, après plusieurs années d’études, la profession d’avocat.

Avançons tour à tour devant la Cour d’Appel, les dix (10) nouveaux avocats ont prononcé la fameuse formule du serment : « Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ».

Ainsi, après avoir rappelé aux jeunes avocats la nécessaire indépendance de la fonction, le respect de l’éthique fondée sur des règles déontologiques, le président de la Cour d’Appel de Brazzaville s’est dit ravi en leur souhaitant bienvenue et bon vent dans leur nouvelle fonction.

Pour Me Jorda Essoukou, seule femme de la promotion parmi les dix (10) ayant prêté serment, c’est un moment important inoubliable qui marque le couronnement d’un parcours pour être enfin des professionnels de droit.

Maître Jorda Essoukou livrant ses impressions.

« Le sentiment qui m’anime aujourd’hui est un sentiment de joie, d’émotions, d’accomplissement des efforts conjugués de mes parents , mes enseignants et tous ceux qui ont participé à mon parcours d’études. En tant qu’avocats les collègues et moi, assumerons avec dextérité la tâche qui est la nôtre, celle d’assurer la défense des intérêts des particuliers ou justiciables qui viennent nous consulter par rapport à leurs problèmes ou soucis. Le serment prêté nous impose d’exercer notre profession avec dignité, conscience, indépendance et humanité », a dit Me Jorda Essoukou à l’issue de cette cérémonie.

A noter que cette prestation de serment reste obligatoire pour qu’un avocat puisse exercer tout en respectant toutes les déontologies liées à leur profession d’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
29 + 19 =