En République du Congo, le Gouvernement a débloqué une enveloppe d’un (1) milliard de FCFA pour procéder au paiement de la dette intérieure aux deux cent quatre (204) opérateurs économiques dont les créances sont inférieures ou égales à dix (10) millions de FCFA . Ces créances ont été auditées et validées par les cabinets comptables privés. A cette occasion, le Directeur Général de Institutions Caisse Congolaise d’Amortissement (CCA), Théodore IKEMO
a fait une communication, le 3 août 2022 à Brazzaville pour éclairer la lanterne sur la situation.

Devant les professionnels des médias nationaux et internationaux, il a rappelé que cette opération de paiement s’inscrit dans l’optique de mettre en œuvre le programme de réformes macro-économiques qui a été conclu avec le Fonds Monétaire International (FMI) et d’assainir les finances publiques par la normalisation des relations entre l’Etat et les opérateurs économiques. Pour lui, « ce paiement qui concerne la période allant de 2003 à 2018 va permettre aux opérateurs économiques locaux de relancer leurs activités ».

A cet effet, avant tout virement bancaire sur le compte du bénéficiaire, il est demandé aux créanciers de fournir un certain nombre de pièces au guichet de la CCA à savoir : le Registre de commerce, le Numéro d’Identification Unique, le Relevé d’Identité Bancaire, le Numéro de compte et de la Pièce d’identité.

Après le paiement de la dette pour cette catégorie susmentionnée en amont, s’en suivra celui pour les gros créanciers dont le montant est supérieur à 10 millions de FCFA.

Le DG De la CCA face à la presse nationale et internationale.

« Nous sommes en train, d’abord, de traiter les petits créanciers. Ensuite, nous entamerons la deuxième phase, avec les créanciers de plus de 10 millions de francs Cfa. Nous ne mettrons pas du temps pour passer à la deuxième phase puisqu’il y a une stratégie, un plan d’apurement qui est déjà mis en place. Il suffira de choisir l’option qui leur conviendra le mieux. Chaque proposition comprendra le paiement de la décote en fonction des capacités financières actuelles. Ensuite, une durée de remboursement du montant sera fixé après le paiement de la décote », a-t-il expliqué.

Théodore IKEMO, Directeur Général de la CCA s’est dit satisfait du bon déroulement de cette opération d’apurement de la dette intérieure puisque a déjà débuté depuis le 1er août et qui concerne les villes de Brazzaville et Pointe-Noire. Les portes de cette administration restent ouvertes pour toute réclamation, a-t-il précisé.

Notons que cette opération cadre avec les dispositions du programme conclu par la République du Congo avec le FMI parce que ce programme met un accent particulier sur le traitement de la dette aussi bien intérieure qu’extérieure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
28 − 7 =