Le samedi 31 juillet 2021 à Brazzaville, l’ONG Association des Droits de l’Homme et de l’Univers Carcéral (ADHUC) en collaboration avec l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT-CONGO) ont célebré l’œuvre titanesque accompli par le pionnier défenseur congolais en matière des droits humains et ancien président de l’ONG ADHUC, M. LOAMBA MOKE.

Durant toute sa vie, LOAMBA MOKE qui a tiré sa révérence il y a 2 ans (décédé le 31 juillet 2019) a été un fervent défenseur des droits humains tant en République du Congo que sur le continent africain. Père fondateur de l’ONG Association des Droits Humains et de l’Univers Carcéral (ADHUC), il partait toujours en guerre contre de multiples atteintes et violations aux droits de l’homme enregistrées au Congo. Son combat était la protection et la promotion des droits de l’homme, en particulier des droits des peuples autochtones parmi lesquels les pygmées. Aussi, son Association s’occupe également du respect des droits des prisonniers et de l’amélioration des conditions de détention dans les prisons congolaises.

Au cours de cette journée d’hommage, une projection a été faite du film retraçant le séjour de Loamba Moké en Suisse et à la tribune des Nations unies où il présentait de façon globale la situation des droits de l’homme dans son pays et plusieurs témoignages émouvants ont été rendus par différents invités.

« En 2013, j’ai connu le président Loamba Moké lorsque nous commencions le processus du recensement administratif spécial. Il a donné l’exemple et beaucoup inspiré ceux qui voulaient avancer en matière de défense des droits de l’homme. Il a été aux avant-postes dans l’élaboration des documents relatifs aux droits humains » , a rappelé l’assistant en charge de l’administration au Conseil consultatif de la société civile, Ghislain Ambou.

« LOAMBA MOKE était avant tout un sociologue, un connaisseur de la société congolaise. C’est dans la période de 1990-2000 marquant plusieurs troubles socio-politiques qu’a commencé la lutte de M. LOAMBA MOKE pour la protection et la promotion des droits humains dans notre pays, plus précisément le 04 août 1995 avec la création de l’ONG Association d’assistance des femmes et mineurs incarcérés qui est devenue en 2000 l’ADHUC. L’ADHUC a été élevée par le président LOAMBA MOKE menant son combat au Congo avec de nombreux partenariats au niveau international » , a précisé l’actuel président de l’ADHUC, Alain Kombo, à l’issue de cette cérémonie de célébration.

Pour perpétuer la mémoire de l’illustre disparu du pionnier défenseur des droits de l’homme, l’ADHUC et ACAT-Congo entendent désormais commémorer son œuvre chaque le 31 juillet.

Crédit photo 2: Adiac

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =