La République du Congo ne cesse de se démarquer par son engagement entrepreneurial en mettant en place des approches conciliant études universitaires et culture entrepreneuriale. Après le Sénégal, la Tunisie, le Cameroun, le “ Statut National de l »Etudiant-Entrepreneur ” a été lancé le 22 janvier 2023 à Brazzaville ( République du Congo) par la Professeure Delphine Édith EMMANUEL, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, en présence du Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie, le Prof. Slim KHALBOUS, des autorités gouvernementales , des universitaires et étudiants, des acteurs économiques. Piloté par le Ministère de l’Enseignement Supérieur avec l’appui de l’AUF ainsi que des organes d’incubation , ce projet lancé “SNEE”, va permettre à l’étudiant ayant un projet de création d’entreprise ou qui en a déjà une, de pouvoir concilier plus facilement les études à la vie active, le passage à l’acte entrepreneurial au cours de la formation ou en fin de celle-ci; va encourager, soutenir et accompagner les étudiants régulièrement inscrits qui souhaitent, en parallèle de leurs études, développer une activité entrepreneuriale et qui voudraient bénéficier d’un encadrement adapté.

De nos jours, de nombreux jeunes, surtout étudiants se lancent dans la concrétisation d’un projet entrepreneurial pendant leur cursus académique. Tenant compte de l’avancée significative de cet courant, il était de bon aloi pour l’Etat congolais de se mettre au pas. Ce qui justifie l’exécution de façon anticipée de la décision du Président de la République du Congo qui se traduit par l’insonorisation de stationnement de l’étudiant-entrepreneur le 13 octobre 2023.

Conformément à la de la Circulaire ministérielle N°200/MESRSIT-CAB du 13 octobre 2023, le « SNEE est un statut spécial accordé aux étudiants qui disposent d’une idée de projet ou envisage de créer une entreprise durant leur parcours académique ou après l’obtention de leur diplôme. Il vise à encourager et enraciner la culture entrepreneuriale parmi les étudiants congolais…».

Démarrer un projet entrepreneurial pendant ses études est une opportunité unique. Ce qui a poussé le Prof. Slim KHALBOUS à dire aux étudiants et aux autorités que ce grand programme propose d’abord une autre vision du rôle de l’Université; une université plus ouverte sur son environnement, qui propose des solutions au monde socio-économique. « Deuxième objectif de ce programme, c’est d’accompagner autrement les jeunes vers l’entrepreneuriat. Pour être entrepreneur, il faut beaucoup pratiquer », a-t-il souligné.

Pour lui, ce programme est une opportunité qui procure d’énormes avantages pour les jeunes qui souhaiteraient monter un projet. Une fois en possession de leurs projets, ils devraient s’exprimer devant une sorte de jury, qui va étudier le projet et dire si ce projet est viable ou pas pour qu’il puisse acquérir le statut national de l’étudiant entrepreneur.

« D’abord, une reconnaissance de ce statut qui remplacerait quelques matières optionnelles parce que c’est reconnu comme un projet qui va aboutir jusqu’à la création business plan, à la création d’une entreprise. Mais c’est aussi un statut qui vous ouvrira à des formations gratuites », a-t-il indiqué.

A posteriori, a précisé la Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Pr. Edith Delphine EMMANUEL, l’on peut donc affirmer que l’on peut être étudiant et entrepreneur. Dans ce sens, « les institutions qu’elles soient publiques ou privées, nationales ou internationales, ici représentées, ne manqueront pas d’accompagner les jeunes et surtout les étudiants à acquérir une culture entrepreneuriale », a-t-elle promis.

Pour les étudiants et entrepreneurs présent à cette cérémonie de lancement, ce SNEE vient à point nommé dans la mesure où il permettra de concilier les deux, c’est-à-dire les études et la vie entrepreneuriale. « Désormais, on peut faire marier notre vision à notre parcours académique . L’idée est qu’à la fin de nos études, qu’on puisse trouver des solutions aux problèmes de la société », ont-ils dit, exprimant, à cet effet, une grande satisfaction pour ce programme mis au profit de la jeunesse.

Cette cérémonie de lancement s’est achevée par la visite des stands de quelques entreprises, entités économiques et incubateurs.

Pour bénéficier de ce Statut, plusieurs conditions sont à remplir et sont précisées dans la Circulaire n°200/MESRSIT-CAB du 13 octobre 2023.

Notons que le projet SNEE est développé dans le cadre d’ENTREPRENDRE, un programme structurant de l’AUF lancé en janvier 2022, dédié au développement et à l’institutionnalisation de la culture entrepreneuriale dans différents pays en Afrique subsaharienne, dans l’Océan Indien et dans les Caraïbes.