Ayant servi la République dans les forces armées congolaises, le Pasteur Albert ONIANGUÉ a annoncé, ce lundi 1er février 2021 à Brazzaville, sa candidature à l’élection présidentielle de mars 2021. Candidature indépendante annoncée à la presse nationale et internationale sous le thème “ Ensemble, tout est possible ”.

« J’ai décidé de me porter candidat à l’élection présidentielle du 21 mars prochain, avec une seule ambition : apporter à mon pays un souffle nouveau, une énergie nécessaire à son redressement et des solutions à la crise profonde qu’il traverse. Ma candidature s’inscrit dans la perspective du redressement de notre pays en privilégiant le rétablissement de l’ordre moral et en mettant en un nouveau contrat social fondé sur la justice et l’équité mais aussi sur la confiance entre un Etat responsable et un peuple déterminé à rebâtir une grande Nation. Ma candidature est celle d’un homme de foi mais aussi d’un homme de réflexion et d’action » , a déclaré le pasteur Albert ONIANGUÉ.

Pour lui, le vertueux triptyque “ foi-pensée-action ” sous-entend le projet qu’il veut soumettre à la population congolaise durant les cinq (05) années s’il est élu nouveau président de la République du Congo car dit-il , que le Congo connaît actuellement une crise dont les causes sont multiples mais dont les ravages sont cruellement ressentis par l’ensemble de la population. Une crise à la fois morale, sociale, économique et politique qu’il appelle à affronter avec courage pour la surmonter dans la dignité.

Une fois installé à la magistrature suprême, il entend mettre en place un gouvernement respectable afin de mettre un terme à la corruption et aux manipulations que dénoncent les organisations non-gouvernementales, un Etat responsable, protecteur et promoteur de savoir, tourné vers l’avenir et fier de sa jeunesse.

« Nous assistons aujourd’hui à une noyade collective à laquelle les élites sont complices puisqu’elles ne portent pas assistance aux congolais en détresse, alors qu’elles ont la possibilité de le faire. La paix dans toute sa dimension morale, sociale et sécuritaire peine à trouver sa place. Elle demeure éphémère. Le fondement de toute paix est la justice et l’équité. Dans notre société, la vérité trébuche sur la place publique et la droiture la plus droit de cité. Je propose donc aux Congolais, jeunes et dynamiques, de renouer avec leur identité et leurs valeurs pour revitaliser le potentiel humain. Ensemble nous redonneront à la Femme et à l’Homme congolais leur dignité et nous rendrons à la Nation son honneur bafoué» , a indiqué Albert ONIANGUÉ.

Garantir à tous un accès à la santé, au progrès et à l’éducation, sera au centre de ses priorités absolues.

« Le 21 mars prochain, je souhaite que les urnes rendent un verdict qui condamne les pratiques du passé et qui exige le redressement dont notre pays a besoin et auquel il a droit ; redressement moral, social, économique et politique. Je sais que je peux demander beaucoup à l’ensemble de mes concitoyennes et concitoyens pour autant que je sois digne, s’ils me l’accordent, de la confiance que je sollicite le 21 mars prochain » , a-t-il conclu en appelant le peuple à lui faire confiance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
3 + 10 =