Nommé Premier Ministre, Chef de gouvernement congolais par le Président de la République Dénis Sassou-N’Guesso en remplacement de Clément Mouamba, Anatole Collinet Makosso, de retour à Brazzaville ce jeudi 13 mai 2021, a livré ses premiers mots à la presse réunie à son domicile privé.

Après avoir remercié le Chef de l’Etat pour la confiance placée en sa personne suite à cette nomination, au Parti Congolais du Travail et alliés, aux partenaires sociaux, Anatole Collinet Makosso a rappelé les attentes des congolais.

« Interpellé par le poids de la responsabilité, la charge qui pèse sur nous au regard des attentes, des espoirs de notre peuple, l’enthousiasme populaire qu’a suscité notre nomination traduit le niveau d’espérance de tout un peuple sur des questions liées à l’intendance du quotidien des congolais; leurs problèmes de santé, l’école de leurs enfants, l’électricité, les questions d’ordre économique et social parce que ce sont celles que doit s’occuper un Premier Ministre, Chef de Gouvernement » , a dit Anatole Collinet Makosso, Premier Ministre Chef du Gouvernement congolais.

Ainsi, conscient de la lourde mission que lui a confiée le Président de la République, le nouveau Premier Ministre Anatole Collinet Makosso a précisé qu’ils ne pourrons réussir qu’en s’accordant qu’avec leurs partenaires sociaux pour qu’ils comprennent que c’est dans ces moments difficiles que le peuple et toutes les forces vives de la Nation doivent être unis autour du Président de la République qu’ils ont élu « pour qu’ensemble nous puissions réussir à relever les défis économique, sanitaire politique, sécuritaire que connaissent le monde entier, les États de la Sous-région et le Congo » .

Sa grande priorité avec le nouveau gouvernement, en sus des axes que le Président a tracé, « c’est la restauration de l’autorité de l’État, un État protecteur chargé de veiller à l’application des textes que votent les parlementaires et qui se résume à l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Et pour garantir cette amélioration, il faut un État fort avec une structure gouvernementale courageuse qui soit capable, non de mettre les congolais au pas mais de les intégrer dans une cohésion nationale, pour que chacun respecte les textes et travaille pour le bonheur des citoyens » , a affirmé Anatole Collinet Makosso.

En outre, le nouveau Premier Ministre a indiqué vouloir rendre visible et consolider les efforts entrepris par le précédent Gouvernement en termes de lutte contre les anti-valeurs, de bonne gouvernance,
de respect du bien public, de gestion rationnelle de l’État.

« Que le service de l’État ne se transforme pas en sinécure où on serait payé à ne rien faire ou encore en lieu de commerce… Nous travaillerons pour la bonne gouvernance parce que c’est bon c’est tout ce qu’attendent nos compatriotes. La transparence que recherchent aussi nos partenaires techniques et financiers qui nous accompagnent, nos partenaires bilatéraux ou multilatéraux », a-t-il signifié.

Âgé de 56 ans, Anatole Collinet Makosso, juriste, écrivain et homme politique congolais a été Ministre de la jeunesse et de l’instruction civique de 2011 à 2016. Depuis 2016, il occupait le poste Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation dans le gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
28 − 12 =