A l’occasion de la Journée Mondiale des Droits de l’Enfant commémorée chaque le 20 novembre à travers le monde, l’UNICEF et les enfants en République du Congo ont célébré dans l’enceinte de son siège les 33 ans de la Convention relative aux droits des Enfants lors d’une journée portes-ouvertes sous le thème ‘’ l’inclusion, pour chaque enfant ‘’.  La communauté internationale, célébrant cet événement, met l’accent sur le droit de chaque enfant à être protégé contre toutes les formes de discrimination, indépendamment de son sexe, sa race, son handicap, de sa religion, de son statut migratoire et de sa situation géographique. Cette Journée Mondiale est célébrée partout dans le monde entier afin de promouvoir le respect et les droits enfants. « Cette journée offre à chacun et chacune d’entre nous et populations mondiales, une occasion unique de nous approprier les droits des enfants, de faire entendre notre voix afin qu’aucun enfant ne soit laissé de côté dans ce pays », a déclaré en circonstance la représentante des enfants au nom de ses pairs.
 
Pendant cette célébration, des actions pour les enfants et par les enfants  ont été mises en avant en plaçant leurs voix au cœur des communications et du plaidoyer pour la réalisation de leurs droits. Ces derniers, répartis en atelier, se sont exprimés à travers les dessins, la poésie orale (slam), la danse, la musique, etc.


« Tous les enfants, garçon ou fille, ont les mêmes droits. Que tu sois fils de riche ou de pauvre, nous avons les mêmes droits. Certaines personnes méprisent les autres, c’est contre la loi. Que tu sois noir, blanc, rouge, jaune, acceptez-vous car nous sommes tous humains », a expliqué le jeune Lys MAGNOU dans son récital sous la supervision de Mariusca la Slameuse, complété par son collègue qui a précisé que « face aux enfants handicapés, il y a trop de discrimination, d’humiliation, d’injustice et de pression et ce, par leurs familles, amis ou entourage… il faut qu’on en parle car ça détruit le moral de ceux qui subissent ce supplice ».
 
Ainsi, au centre de cette célébration se trouvent les concepts  » d’esprit d’équipe et d’inclusion  » retrouvés, a estimé la Représentante de l’UNICEF qui indique par ailleurs que « chaque enfant a besoin de se sentir protégé, en sécurité et célébré. Ceci est conforme à la marque principale de l’UNICEF et l’objectif pour chaque enfant. La célébration de cette année offre un moment majeur pour écouter comment les enfants et les jeunes veulent réinventer l’avenir, en mettant en relief leurs solutions et en amplifiant leurs voix sur des questions telles que l’éducation, la santé et la protection contre les violences, leur vision du monde de demain dans un contexte d’amplification des effets du changement climatique, de conflits qui a mis en exergue de profondes injustices et discriminations dans le monde entier ».
 
En République du Congo, malgré les avancées constatées ces dernières années, beaucoup d’enfants ne jouissent pas pleinement de leurs droits à une santé et à une éducation universelle de qualité et gratuite ou encore de leurs droits de vivre dans un environnement libre de violence. Entre 2019 et 2021, la crise économique et la pandémie de COVID-19 ont accentué ces inégalités et aggravé la discrimination dans de nombreuses communautés en poussant plus de 120.000 enfants additionnels dans la pauvreté économique.
 
Pour Dr Chantal UMUTONI, « cette année 2022, l’UNICEF met l’accent sur la non-discrimination des enfants. Si les droits à l’égalité et à la non-discrimination pour tous les enfants est au cœur de la convention sur les droits de l’enfant, il est malheureusement vrai que des millions d’enfants dans le monde demeurent victimes de discrimination et d’exclusion ».
Lors de cette commémoration, une visite guidée des stands a été organisée où les invités ont été édifiés sur les droits des enfants.

Au Congo, l’UNICEF avec ses partenaires du Gouvernement, de la Société civile, du secteur privé et les autres agences du Système des Nations Unies conjuguent leurs efforts pour donner de la voix aux enfants.  Depuis 1990, le 20 novembre marque également l’anniversaire de l’adoption et de la Convention relative aux droits des Enfants.
 
 Crédit photo : UNICEF_2022_ Aimable Twiringiyimana

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =