Le Palais de Congrès a servi de cadre à Brazzaville pour la tenue d’un atelier de validation du Rapport Volontaire National. Cet atelier , organisé le 16 et 17 mai 2019 par la Direction Générale du Plan et du Développement en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a permis d’examiner et de valider le draft dudit Rapport 2019 de suivi de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD).

C’est dans le but de suivre les évolutions des indicateurs des ODD en République du Congo, que plus d’une centaine de cadres nationaux,appuyés par le PNUD Congo, ont été réunis au cœur de cet atelier qui mettait en exerce l’importance que le Gouvernement congolais accorde au processus de revue nationale de la mise en œuvre des ODD afin de s’assurer que le PND 2018-2022 au Congo ne laisse personne de côté.

Durant deux(02) jours, les participants ont créé un cadre d’échange et de concertation en complétant ,non seulement les données relatives aux indicateurs des ODD mais surtout en apportant leurs contributions pour la finalisation du rapport volontaire national.

A l’issue des travaux, les participants ont remercié et témoigné leur gratitude aux organisateurs pour la tenue de cet atelier où l’engagement était pour ces acteurs étatiques et non étatiques de réfléchir sur les défis que représentent la mise en œuvre de l’agenda 2030 et d’en définir les actions prioritaires pour des résultats tangibles à l’horizon 2030. Aussi, ils ont émis le vœu ardent que «le rapport sur les ODD 2019 soit comme une boussole qui orientera toutes les actions futures avec le souci de collecte permanente de données ».

Par ailleurs, Le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Maleye DIOP s’est dit satisfait d’avoir accompagné une fois de plus le Gouvernement congolais dans ce processus de validation du rapport volontaire national 2019, objet dudit atelier.
« Je vous invite à continuer à travailler davantage ensemble pour les conclusions issues des travaux qui contribuent à développer un document final de haute qualité et qui va intégrer les préoccupations des uns et des autres » , a ajouté Maleye DIOP.

De son côté , Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, Ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration a indiqué dans son mot de clôture que le PND 2018-2022, adopté l’an dernier, a permis au Gouvernement du Congo de contextualiser , au niveau du Congo, la vision retenue par la communauté internationale le 20 septembre 2015 à New-York pour éradiquer la pauvreté, aider la planète et garantir la prospérité pour tous.

La contextualisation des ODD a été un exercice d’appropriation national et un processus participatif et inclusif qui a connu l’implication des parties prenantes.
« Elle a permis de dégager un consensus national sur le rapport des ODD, 74 cibles et 113 indicateurs » . Aujourd’hui, grâce à l’atelier qui vient de se dérouler,
« corrections ont été apportées, des données relatives aux indicateurs de 6 ODD ont été alimentées. Il s’agit des ODD 4, Accès à une éducation de qualité ; ODD 8, Accès à des emplois décents; ODD 10, Réduction des inégalités; ODD 13 Lutte contre les changements climatiques; ODD 16, Justice et Paix et ODD 17 Partenariat pour les objectifs mondiaux » , a précisé Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS .

Les participants lors des travaux…

Notons que cet atelier de validation qui s’est inscrit dans le cadre de l’actualisation du rapport 2018 a fait le point de chacun des indicateurs en y apportant des éléments concrets permettant de mesurer d’éventuelles avancées dans les domaines couverts par l’agenda 2030. Ce qui conduira le Congo à présenter en juillet prochain son rapport de mise en œuvre des ODD au Forum de Haut Niveau sur le Développement à New York.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
25 + 11 =