Dans le cadre de la poursuite des activités du Salon International des Technologies de l’Information et de l’Innovation 2021 qui œuvre à promouvoir la bonne gouvernance internet, l’utilisation du numérique reconnu comme levier de développement, un atelier de mode et numérique a été organisé, le 29 avril 2021 à Brazzaville, par l’Association Mode 242 que dirige la designer et créatrice de la mode au Congo, Sakia LEKOUNDZOU alias Sakia Lek. Destiné aux amoureux de la mode et du digital, cet atelier a été un atout pour montrer aux participants la relation qui existe entre la mode et le numérique afin de permettre les formations pour une industrie de la mode plus forte en République du Congo.

Devant les amoureux de la mode et le numérique, les panélistes ont partagé en présentiel et à distance par visioconférence leur expérience, ont amené les participants à la découverte de l’outil numérique à des fins de création et d’expression. Autant d’astuces bénéfiques pouvant les permettre de créer, d’apprendre pleins de choses en intégrant le digital dans la mode.

Mme Sakia Lekoundzou, designer et présidente de l’association #Mode242

Pour Sakia Lekoundzou, designer et présidente de l’association Mode 242, « Cet atelier, c’est pour donner à tous ceux qui rêvent de la mode les outils nécessaires pour aller plus loin, être à jour . On est là pour voir à quel point le digital impacte la mode, à quel point on a besoin nous aujourd’hui, acteurs de la mode, créateurs en général, de cet outil là. Organiser cet atelier, c’est pour faire avancer les choses dans ce domaine, de réveiller un peu certaines choses, de mettre les personnes au bon endroit, créateurs, couturiers, de mettre à leur profit de bonnes formations… ».

Les participants, constitués de débutants dans la mode ou ayant déjà des notions plus ou moins avancés se sont imprégnés des connaissances avec des applications qui permettent d’apprendre à coudre, à faire des coupes, à faire de l’art abstrait et digital, comment créer des articles personnalisés pour se faire plaisir ou faire plaisir à autrui.

« Il faut retenir qu’actuellement qu’il n’y a plus de mode sans le digital. Le numérique est un acquis pour la mode et inversement. Notre but, c’est que vous soyez formés, de vous parler d’outils que vous pouvez utiliser. Si vous êtes amoureux de l’art digital, en utilisant ces applications, vous pouvez déjà vous former et commencer à prendre le goût d’utiliser la création digitale car la mode s’étend jusque dans le numérique » , a fait savoir Sakia Lekoundzou aux participants.

Au terme de cet atelier, une petite séance de défilé de mode a été organisée où des mannequins ont arboré des tenues traditionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
19 × 6 =