Le Secrétariat général du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) en collaboration avec l’Université Marien NGOUABI organise, du 02 au 11 novembre 2020 à Brazzaville, la 20è session du Concours d’agrégation de Médecine Humaine, Pharmacie, Ondostomatologie, Médecine Vétérinaire et Productions Animales. Ouvert ce 2 octobre par le Ministre d’Etat en charge de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Henri Djombo, en présence du Secrétaire général du CAMES le Pr Bertrand Mbatchi, du recteur de l’Université Marien NGOUABI le Pr Jean-Rosaire Ibara, des autorités nationales , ce 20è Concours d’agrégation permettra d’évaluer le potentiel intrinsèque des candidats à travers les travaux de leurs recherches.

Au total, deux-cent-quatre-vingt-sept (287) candidats de nationalités africaines différentes dont dix-neuf (19) congolais vont affronter ce concours d’agrégation en Médecine. Un concours qui, selon le SG du CAMES le Pr Bertrand Mbatchi, va renforcer les capacités du capital humain des enseignants-chercheurs africains , conformément aux multiples missions du CAMES.

« Au regard de la portée multidimensionnelle du concours, j’invite les candidats à ne pas perdre confiance en eux et à considérer les membres des jurys, non pas comme leurs bourreaux, mais comme les maîtres de leurs disciplines qui ne veulent qu’évaluer leur potentiel intrinsèque selon le référentiel robuste du CAMES. Ce concours, étant une voie d’excellence, reste pour nos pays membres le canal qui leur permet de disposer de ressources de qualité pour faire face aux importantes décisions liées aux impératives du développement » , a-t-il affirmé.

Pour le Ministre d’État, en charge de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Henri DJOMBO, ce prestigieux concours témoigne, à n’en points douter, de la confiance que le CAMES accorde à l’Université et aux chercheurs du Congo. « C’est l’occasion de rendre un hommage mérité au CAMES grâce à ces nombreuses initiatives dans le champ de la connaissance et aussi à son esprit d’innovation» , a-t-il ajouté.

All-focus

C’est dans ce même esprit que le Pr Jean-Rosaire Ibara, Recteur de l’Université Marien NGOUABI, a signifié que Brazzaville, en abritant ce concours, portait les couleurs de l’africanité pour valoriser le niveau des enseignants africains, en jugeant leurs aptitudes et ce, au développement d’une médecine de qualité.

Après les sessions de 1984 et 2008, la République du Congo abrite le concours d’agrégation de médecine pour la 3è fois. Le CAMES compte actuellement 19 États membres à savoir : Bénin , Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique , Congo, Côte-d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée Equatoriale, Madagascar, Mali, Niger, République Démocratique du Congo (RDC), Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
17 + 29 =