PND 2022-2026 : Ingrid Olga Ebouka-Babackas rencontre les acteurs du secteur privé à Pointe-Noire

0
69

En séjour de travail dans la ville océane, la Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale Ingrid Olga Ghislaine Ebouka Babackas s’est entretenue ce 11 octobre 2021 avec les acteurs économiques du secteur privé. Tenue dans le cadre de l’élaboration du Plan National de Développement 2022-2026 qui vise à bâtir une économie congolaise forte et diversifiée, cette séance de travail s’est inscrite dans l’objectif de les écouter et de recueillir leurs avis afin que le secteur privé se trouvant au Congo et à l’extérieur trouve satisfaction de rester et de drainer leurs financements.

Face à ces acteurs économiques, Mme la Ministre a rappelé l’importance qui incombe à ce secteur de participer aux financements des projets intégrés dans le PND dans l’optique de redynamiser l’économie congolaise. D’où l’intérêt de comprendre ce qui a manqué dans l’ancien PND 2018-2022, d’écouter les besoins de ce secteur, de sorte que tous les axes qui seront énumérés dans le PND 2022-2026 puissent drainer les financements du secteur privé.

« Ma venue à Pointe-Noire s’inscrit dans une logique simple. Dans ce nouveau Plan National de Développement 2022-2026, le secteur privé doit jouer sa partition et son rôle, doit contribuer à la richesse nationale. Cette fois-ci, nous sommes venus vers ce secteur privé pour les écouter, pour comprendre qu’est-ce ce qui a manqué, qu’est-ce qu’il faut comme ingrédients pour que le secteur privé qui se trouve au Congo et aussi à l’extérieur trouve intérêt à continuer à rester au Congo, trouve intérêt à ce que finalement tous les axes que nous allons choisir de mettre dans ce PND 2022-2026 puissent drainer donc les financements du secteur privé. Il nous revient, dans le cadre de ce PND 2022-2026 de retenir ce qui est plus pertinent pour qu’à court terme, à moyen terme et à long terme, des solutions soit enfin trouvées pour qu’il y ait l’amélioration du climat des affaires. L’économie du Congo ne peut pas avancer sans le secteur privé », a-t-elle dit en ajoutant que cela doit être maintenant rendue effectif.

Les acteurs du secteur privé lors de cet échange.

Après s’être imprégnée des difficultés qu’éprouvent ces acteurs du secteur privé et avoir recueilli leurs doléances pour d’éventuelles approches de solutions, la Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a indiqué, à l’issue de cet échange, être venue dans la ville océane pour confirmer l’engagement d’avoir un véritable dialogue public-privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
21 − 19 =