La séance de travail entre les opérateurs économiques et la Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas sur l’implication et l’apport de cette composante du secteur privé dans la mise en œuvre du Plan National de Développement 2022-2026 a abouti, ce 22 octobre 2021 à Brazzaville, à des bonnes conclusions et perspectives; ce qui renforce la collaboration  entre les deux parties.

L’occasion était tout indiquée pour la Ministre Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas de présenter aux acteurs de ce secteur privé (Copeco, Chambre de commerce, CCEC, COGEPACO, UNOC, etc.) la nouvelle philosophie du futur PND de secondes générations, de les informer sur l’état d’avancement des travaux d’élaboration du PND 2022-2026 et enfin s’enrichir de leurs contributions pour voir comment ils comptent accompagner le Gouvernement de la République dans la mise en œuvre de ce plan.

« Nous sommes en pleine élaboration d’un document déterminant pour l’avenir socio-économique du Congo-Brazzaville. Au moment où nous élaborons le prochain Plan National de Développement 2022 2026, nous avons pensé qu’il était judicieux d’associer les opérateurs économiques, de recueillir vos préoccupations légitimes pour que nous ayons à la fin comme un consensus sur la manière dont, ensemble, nous allons pouvoir mettre tous les ingrédients nécessaires pour qu’il y ait la réussite dans la mise en œuvre du PND 2022-2026 en vue d’avoir une économie forte et diversifiée », a-t-elle fait savoir puisque le gouvernement congolais a renouvelé son engagement d’œuvrer pour l’amélioration du climat des affaires et cela se fera à travers un dialogue public-privé.

Interviewé au terme de leur séance de travail, Roger Obesse, président du  Collectif des Opérateurs Economiques du Congo (COPECO) a estimé qu’en tant que secteur privé, « nous apportons notre contribution à l’élaboration du PND 2022-2026 de nouvelles générations pour que l’économie nationale reprenne son envol. Les capacités de ce PND seront améliorées pour que tous les acteurs économiques se retrouvent également ».

Atteindre la réussite dans la mise en œuvre du PND 2022-2026 avec l’implication de toutes les composantes permettra de lutter contre une dégradation de la situation économique du Congo-Brazzaville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =