La 4e édition de QualityDay, organisée par l’Université des Connaissances Africaines en partenariat avec la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers de Pointe-Noire et la Mairie de Pointe-Noire, s’est tenue les 24 & 25 novembre 2023 dans la ville océanne (Pointe-Noire) sous le thème « La Qualité de l’Alimentation au Congo ». Placée sous le slogan « Se nourrir : une nécessité ! produire une alimentation de qualité : un combat ! », cette 4ème édition de la Journée de la Qualité et de l’Excellence Congolaise, avait pour objectif de sensibiliser l’ensemble des citoyens à l’importance de la qualité et visait à faire connaitre les solutions et les bonnes pratiques qui participent à l’amélioration continue et la performance au Congo.

La Qualité alimentaire est une préoccupation ancienne et récurrente qui reste toujours au cœur des inquiétudes des consommateurs congolais. Le terme qualité pour le produits alimentaires, estiment le panelistes, regroupe différentes composantes : Qualité nutritionnelle, sanitaire et organoleptique (gout).

Après le franc succès des éditions de 2019, 2021, 2022, la présente édition (2023) s’est installée comme un rendez-vous incontournable de rappel, d’interpellation afin que les populations, de façon commune, soient les acteurs de leurs qualité de vie,  pour continuer à consolider, promouvoir, la Nouvelle Qualité. Plusieurs ateliers thématiques et panels ont alimentés les échanges durant les deux (02) jours.  Outre ce fait, elle est une invitation à célébrer ensemble le mérite et le savoir-faire congolais, à célébrer la qualité des produits locaux et l’esprit créatif .

Après présentation au grand public des actes issus des États Généraux de l’Alimentation dont les objectifs sont de concourir à l’émergence de positions communes sur les sujets en rapport avec la qualité et l’excellence opérationnelle congolaise ; d’aider au développement et à la conduite des démarches qualité et performance dans les organismes en charge de l’alimentation au Congo, cette rencontre a été l’occasion pour l’assistance d’être édifiée sur des thématiques variées.  Panel Hôpital DDS : « La malnutrition dans ville de Pointe-Noire » ; Hôpital de Loandjili , « Alimentation humaine : impact et société congolaise ».  Panel CORAF : « La satisfaction-client un enjeu majeur pour la CORAF » ; « L’importance de l’amélioration continue pour la CORAF » ; « ISO 29001 un système de gestion de la qualité spécifique à la CORAF » ; « Application du contrôle qualité sur les produits pétroliers liquides : cas de la logistique pétrolière ».  Panel technique : « La Qualité et la jeunesse de Pointe-Noire » ; « La qualité de l’alimentation dans la production agropastorale congolaise ».

Au cours de ces panels, le Président de l’UCA, Patrice PASSY a éclairci l’auditoire en soulignant qu’《 il est aujourd’hui admis que des politiques alimentaires durables doivent reposer, non plus sur une approche exclusivement orientée vers l’offre, méthode classique de « la nourriture avant-tout », mais bien sur le tryptique « offre-accès-utilisation ». Notre métier c’est concevoir de nouveaux paradigmes et d’apporter des solutions aux préoccupations des consommateurs congolais. Si se nourrir est une nécessité, produire la qualité d’une bonne alimentation ne doit pas être un combat, mais un effort collectif et permanent autour duquel nous bâtissons une dynamique : LA QUALITÉ 》, a-t-il mentionné, tout en appelant l’ensemble des  congolais à 《 développer la qualité de l’esprit et à devoir s’installer dans une logique de production d’idées nouvelles favorisant les innovations de rupture 》.

Constatant que la notion et la culture de la qualité sont moins capitalisées dans la société congolaise, Patrice PASSY a insisté qu’ il est temps d’enregistrer notre meilleure santé grâce à notre alimentation car celle-ci reste et demeure la première des médecines .

A l’issue de ces deux jours d’échanges et de sensibilisation, des sociétés, entreprises et organisation publique évoluant dans différents secteurs se sont vus décerner des prix du fait d’avoir apporté de la valeur pour les clients, créé un avenir durable, développé les capacités de l’organisation, mobilisé la créativité et l’innovation, dirigé avec vision et inspiration et intégrité, managé avec agilité, réussi par le talent du personnel, soutenu les résultats remarquables. Il s’agit du Conseil Congolais des Chargeurs pour le prix de bonnes pratiques ; de l’Hôpital Général de Ngoyo pour le prix Congo Qualité. Le prix de l’Excellence Congolaise à la société CORAF; celui du Mérite Congolais à la société Globaline. La chaîne de télévision Vox TV a été aussi parmi les récipiendaires.

La notion de qualité de l’alimentation devrait s’appliquer transversalement à tout ce que nous faisons. Si chacun peut appliquer cette nouvelle culture de la qualité pour lui-même, son environnement,  progressivement elle  deviendra une culture partagée, tout en ciblant ce qui est utile (qualitatif) et cela pourrait avoir un impact positif sur l’espérance de vie , a précisé Didier NGALEBAYE, Maître de Conférence Université Marien NGOUABI.

Dans une logique de co-construction, de coproduction et mutualisation d’intérêts avec l’existant national, l’Université des Connaissances Africaines (UCA) ne cesse de participer à la mobilisation des Congolais sur l’importance d’adopter les bons gestes pour une meilleure qualité dans le vécu quotidien des congolais et dans leurs organisations.