L’artiste-musicien rappeur, Makhalba Malecheck, de son vrai nom Serge-Junior ELION-NKOU surnommé « Nzambe na bango » (leur Dieu), vient de faire une fois de plus la fierté et la joie de ses fans à travers le clip de son nouveau titre : « Mokonzi » dévoilé sur ses comptes de réseaux sociaux ce dimanche 11 septembre ; jour historique où plusieurs personnes furent blessées et tuées, lors des attentats terroristes les plus meurtriers de l’histoire aux États-Unis.

Connu pour être l’un des ténors actuels du rap congolais, l’homme qui marque souvent son empreinte lyrical et punchlines en rappant en langue lingala (langue nationale du Congo-Brazzaville) , une facon, dit-il souvent, de valoriser la culture congolaise par la langue et de présenter le rap authentique.

Ce jeune artiste rappeur explique dans cette chanson, qui sonne comme un rappel et un coup de gueule, qu’il est le guide ou le N°1 du rap congolais, non pas une autoproclamation mais plutôt une reconnaissance du mérite grâce à son apport dans le paysage musical Hip-Hop congolais, semble-t-il dire.

L’artiste dans cet opus, s’insurge du fait que la musique actuelle présentée les autres est remplie de comédie et de non sens. D’où l’appel des fans et mélomanes pour qu’il sauve le rap en apportant sa correction et en remettant de l’ordre, bref pour redorer le blason du rap congolais. « On reprend le combat du game mais dans un style de Royal Rumble. Digne fils de l’arrondissement 6 Talangaï, je suis le patron du rap congolais et un entrepreneur. J’ai un grand palmarès dans le milieu du rap. C’est grâce à moi que vous êtes tous devenus des ambassadeurs. Je suis là pour sortir le rap congolais du coma », peut-on comprendre dans sa chanson car il rappelle qu’en 10 ans de carrière , il est toujours d’actualité et ne cesse d’avoir de la notoriété à chaque sortie de ses chansons.

Makhalba Malecheck a débuté avec le rap en 2009 au Maroc. Depuis son retour à Brazzaville en 2010 jusqu’à aujourd’hui, il a plusieurs titres à son actif. Parmi lesquels : Rambolo , Jérémie 11-11,Humour Té, Seké Masseké,
32 32, To Mouangana, Sommet de l’Himalaya. ..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
4 ⁄ 1 =