La Task Force des politiques économiques et sociales a tenu une réunion ce mardi 16 novembre 2021 à Brazzaville pour examiner les documents stratégiques du Plan National de Développement 2022-2026 avant qu’ils ne soient présentés respectivement en Conseil de cabinet, Conseil de ministres et au parlement pour adoption.

Au cours de cette réunion, les participants ont passé en revue cet important document stratégique du nouveau PND qui, rappelle le Ministre Léon Juste Ibombo, incarne la vision du président de la République du Congo à travers son projet de société. A-t-il expliqué que certains dossiers soumis à cette Task Force ne sont pas encore en phase final de traitement.

« Nous sommes entrain de travailler pour faire en sorte que nous ayons un instrument qui puisse permettre que le Congo atteigne l’ambition que nous nous sommes fixés, celle de diversifier l’économie de notre pays, créer des emplois, créer de la richesse afin d’impulser une nouvelle dynamique économique du pays », a-t-il dit puisque les secteurs prioritaires ont été déjà définis à savoir l’agriculture au sens large, le numérique, le tourisme, l’immobilier, l’industrie et les Zones économiques spéciales.

Selon Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, Ministre de l’Économie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale, tous les amendements au travail technique des experts qui ont été faits seront intégrés pour pouvoir avoir un document global avec le cadre stratégique de développement et tous ses annexes afin d’opérationnaliser le PND 2022-2026.

« Le coût du nouveau PND s’estime à plus de 1000 milliards FCFA. Des chiffres encore provisoires puisqu’ils peuvent faire l’objet de modification à chaque étape en Conseil de cabinet, Conseil de ministres et au parlement » , a souligné la Ministre, tout en rappelant néanmoins que le Gouvernement compte énormément le secteur privé national et les investisseurs étrangers pour trouver un montant global ; ce qui fera en sorte que « le développement du Congo, prôné par le Chef de l’Etat dans son programme de société, soit un développement qui réponde aux attentes des populations ».

La Task Force des politiques économiques et sociales que préside le Représentant personnel du Chef de l’État Gilbert Ondongo en charge du Suivi et de l’évaluation est composée des différents ministres sectoriels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =