Dans cette seconde partie, l’invité dans l’émission « L’heure de la Vérité » sur la radio Akwa Penda de Makoua a parlé de la nature de la Science Chrétienne ; du livre “ Science et Santé avec la clef des écritures” ; des guérisons dans la Science Chrétienne. Outre cela, il a répondu à quelques questions, parmi lesquelles : une église dirigée par une femme, est-elle satanique ? Quel est le rôle de la femme dans l’église ? Quelle est la vraie nature de l’homme et de la femme ? La femme, créée par Dieu, peut-elle être dirigeante d’une église ? Qu’est-ce qui a permis à Marie d’être la Mère du Fils de Dieu  ?

LA SCIENCE CHRÉTIENNE EST-ELLE UNE SECTE ?

Philippe KOUAKIRA MIERE : Tout simplement, non, elle ne l’est pas. C’est une religion chrétienne basée sur la Bible, notamment la parole et les œuvres de Jésus-Christ. Souvent, les gens qualifient les autres religions de sectes lorsqu’elles n’abordent pas les questions spirituelles de la même manière que leur religion. La secte est différente de la religion.

 Une secte est un groupe de personnes qui professent la même doctrine à caractère religieux. La religion est un ensemble d’enseignements et de pratiques établissant les rapports de l’homme avec le divin ou le sacré (Dict Larousse). Au Congo et en Afrique au sud du Sahara, une secte est communément définie comme un groupe de personnes organisées qui pratiquent des rituels pour nuire à leurs semblables ou pour s’opposer à Dieu. Son organisation est souvent secrète, et considérée comme un type d’école d’initiation.

  « La Science Chrétienne est une religion. La pratique de la Science Chrétienne est basée sur la commémoration de Jésus-Christ et la restauration de l’élément perdu de la guérison spirituelle qu’il professait. La Science Chrétienne, en tant que religion, croit en DIEU, l’unique Esprit, qui a créé l’univers et, nous reconnaissons Jésus-Christ comme le médiateur entre Dieu et l’homme. En tant que médiateur, nous croyons que Jésus-Christ a apporté à l’humanité une véritable compréhension de Dieu, mais que nous devons tous nous efforcer d’imiter ses paroles et ses œuvres dans nos propres vies » .

Le christianisme tel que enseigné par Jésus  exige que nous soyons profondément compatissants et que nous ayons un amour profond pour l’humanité. Cela signifie que nous nous efforçons quotidiennement de voir la guérison et le salut non seulement pour nous-mêmes, mais pour tous. Nous nous réunissons lors des services publics pour nous soutenir mutuellement dans cette tâche sacrée et louer Dieu pour sa bonté.

 Non ritualisés, les services religieux de la Science Chrétienne comprennent des hymnes de louange, un sermon basé sur les Écritures, une prière silencieuse et la grâce de la communion spirituelle. Ces services sont accessibles à tous, en fait, l’intégralité de l’enseignement de la Science Chrétienne est accessible à tous. Il n’y a pas de cours ou d’écrits secrets.

 « Les membres de la Science Chrétienne sont des lecteurs assidus de la Bible ainsi que du livre de texte de la Science Chrétienne, Science et Santé avec la clef des Ecritures de Mary Baker Eddy qui est considérée favorablement par les membres de l’église comme fondatrice de la Science Chrétienne et non comme l’égale de Jésus-Christ. Nous ne la considérons, non pas aussi comme un gourou  » .

 Comme résultat d’une étude approfondie et d’une prière inspirée, ses écrits aident les lecteurs à entrevoir davantage la Parole de Dieu inspirée et servent également à mettre en évidence des principes ou des lois spirituelles qui nous enseignent comment mieux suivre le Chris

 Mary Baker Eddy écrit : Le terme Science, bien compris, n’a trait qu’aux lois de Dieu et à Son gouvernement de l’univers, y compris l’homme ” (p.128:4).

POURQUOI DITES-VOUS QUE VOTRE LIVRE « SCIENCE ET SANTE AVEC LA CLEF DES ECRITURES » N’EST PAS UNE SECONDE BIBLE, ALORS QUE VOUS LE CITEZ TOUT LE TEMPS ?

P. K. M : Ce livre, certes, est rempli de beaucoup de sagesse et de valeur mais ne pourra jamais remplacer l’importance de la Bible pour moi. Il n’est pas non plus correct de dire que les membres de la Science Chrétienne considèrent leur livre d’étude comme une seconde Bible. Dans la Bible elle-même, nous lisons qu’il n’y a rien à y ajouter et rien à en retrancher » (Eccl 3:14).

 Pour les membres de la Science Chrétienne, le livre “ Science et Santé ” est un commentaire biblique qui nous permet de mieux comprendre la Bible sur le plan spirituel. Il commente la Bible de l’Ancien Testament au Nouveau Testament. Son but est de nous ramener aux Ecritures saintes, et non de nous en éloigner. Tout comme un sermon ou un commentaire biblique inspiré inspire une étude plus approfondie des Écritures. De cette manière, les écrits de Mme Eddy me ramènent à la Sainte Parole de Dieu dans la Bible.

Mary Baker Eddy s’est tournée vers la Bible et l’a étudiée quotidiennement tout au long de sa vie, croyant fermement qu’elle détenait la clé du véritable salut.

Notre premier article de foi religieux déclare : “ En tant qu’adhérents de la Vérité, nous prenons la Parole inspirée de la Bible comme notre guide suffisant pour atteindre à la Vie éternelle ” (Science et Santé, p. 497:3).

Le but de Mme Eddy, en écrivant Science et Santé, n’a jamais été de remplacer ou de compléter la Bible. Elle n’en a jamais eu l’impression, pas plus que les Scientistes Chrétiens, que quelque chose manquait à l’Écriture, mais plutôt que les interprétations courantes de sa signification profondément spirituelle semblaient enracinées dans le matérialisme. Elle  a déclaré que la Bible a été ma seule autorité. Je n’ai eu d’autre guide dans le chemin droit et resserré- de la Vérité ” (Science et Santé, p.126:30).

COMMENT SE PRODUISENT LES GUÉRISONS DANS LA SCIENCE CHRÉTIENNE ?

P. K. M : La guérison est comprise dans la Science Chrétienne comme le passage d’un état inharmonieux à un état harmonieux de toute situation. La situation à guérir peut-être morale, physique, psychologique, mentale, sociale ou relationnelle. Les guérisons obtenues par l’application des enseignements de la Science Chrétienne sont appelées “ guérison spirituelle ou divine ” ; ces guérisons ne sont pas vraiment miraculeuses ou magiques car la Science Chrétienne n’est pas surnaturelle, mais applique les lois spirituelles naturelles telles que démontrées par le Christ Jésus.

  « Celui qui guérit par la Science Chrétienne n’utilise pas de moyens matériels, ni de volonté ou de manipulation personnelles. Le guérisseur s’appuie sur la promesse de Dieu  », énoncée dans Jérémie 33:6  “ Voici, je lui donnerai la guérison et la santé, je les guérirai, et je leur ouvrirai une source de paix et de fidélité  ” .

Pour parvenir à la guérison, nous partons de la vérité biblique que Dieu est le seul Créateur et que tout ce qu’il a créé est bon. Nous comprenons que Jésus-Christ nous a montré comment guérir par son enseignement et il a certifié que nous pouvons le faire si nous croyons en Dieu. Ensuite, nous affirmons la relation de Dieu et de l’homme  » Dieu parfait, homme parfait « . Lorsque nous prions à partir de cette prémisse, notre pensée se transforme en une base plus spirituelle. Il en résulte alors une amélioration pratique et naturelle tout au long de notre vie, ce que l’on appelle souvent la guérison.

 Mary Baker Eddy écrit que “ La guérison physique par la Science Chrétienne résulte, aujourd’hui comme au temps de Jésus, de l’opération du Principe divin, devant lequel le péché et la maladie perdent leur réalité dans la conscience humaine et disparaissent aussi naturellement et aussi nécessairement que les ténèbres font place à la lumière et le péché à la réforme ” (Science et Santé, p. xi).

Se tourner vers Dieu pour obtenir la guérison par la prière de la Science Chrétienne est un choix personnel que l’on fait. Personne n’est obligé d’aller ou de ne pas aller à l’hôpital, ou d’utiliser d’autres moyens pour être guéri. Ceux qui ont fait confiance à Dieu pour être guéris ont l’assurance que Dieu guérit vraiment et que les expériences de la Bible sont des réalités que chacun peut vivre.

Pour ceux qui souhaitent un soutien par la prière, il existe des guérisseurs expérimentés, appelés praticiens de la science chrétienne, qui prient Dieu pour les autres lorsqu’on le leur demande. Nous trouvons un soutien spirituel pour ce type de prière d’intercession dans Jacques 5:14-15 qui dit : « Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en disant de l’oindre d’huile au nom du Seigneur ; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. »

UNE ÉGLISE DIRIGÉE PAR UNE FEMME EST SATANIQUE.  QUE REPONDEZ-VOUS ?

P. K. M : Sur la base de ma compréhension de ce qui est donné dans les Écritures, je dirai non.

Depuis très longtemps, non seulement dans les sociétés traditionnelles, mais aussi dans la plupart des communautés chrétiennes, il existe un malentendu qui entraîne une confusion quant à l’enseignement spirituel donné par une femme du haut de la chaire. Le réveil spirituel nécessite une nouvelle vision et une nouvelle compréhension spirituelle.

 Dans le premier chapitre de la Sainte Bible, il est écrit : «  Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu : il créa homme et femme. Dieu les bénit… » (Genèse 1, 27, 28). Et ceci, tiré du livre des Proverbes :  » Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que des perles …Elle pense a un champ, et l’acquiert ; du fruit de son travail, elle plante une vigne. Elle ceint de force ses reins, elle affermit ses bras. Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ; sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit. … Elle tend la main au malheureux, elle tend la main à l’indigent … Elle est revêtue de force et de gloire, et elle se rit de l’avenir. Elle ouvre sa bouche avec sagesse, et des instructions aimable sont sur sa langue. » (31:10, 16-18, 20, 25, 26).

 Considérons aussi les paroles de Joël, citées par Pierre le jour de la Pentecôte :  » Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions » (Joël 2: 28 ; Act 2, 17). En fait, les peuples anciens, très traditionalistes, ne rejetaient pas les prophéties venant des femmes (cf. Exode 15: 20 ; 2 Chroniques 34: 22 ; 2 Rois 22: 14 ; Isaïe 8: 3). Je trouve utile de me demander : Comment est-ce que j’honore l’intégralité de la création de Dieu, y compris les femmes ?

Oui, il y a des passages dans les lettres attribuées à Paul qui, pris isolément, ont conduit à des divisions dans et entre les Eglises sur la question du rôle des femmes dans l’Eglise. Je pense que ce qui est le plus nécessaire et le plus utile aujourd’hui, c’est de regarder l’ensemble des écrits attribués à Paul pour voir ce qu’ils révèlent sur la vraie nature de l’homme et de la femme en Christ. Dans Galates 3:27, 28, nous lisons : “…vous tous, qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ ” . Et dans le deuxième livre aux Corinthiens : “…Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature : les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (5:17). 

Pour moi, il ressort de ces passages que, c’est l’énorme potentiel du mâle et de la femelle de la création de Dieu – les qualités masculines et féminines exprimées par chacun des enfants de Dieu – et le fait que  » dans le Christ «  nous trouvons l’égalité. Les étiquettes limitatives que les gens s’appliquent les uns aux autres – sur le genre comme sur d’autres choses – tombent lorsque nous trouvons la nouvelle création en Christ.

La femme créée par Dieu peut-elle être un dirigeant d’église ?  « Je crois que la réponse est  » OUI « , si elle écoute et obéit à Dieu et ne pousse pas délibérément un agenda personnel. Et il en va de même pour l’homme créé par Dieu ; il ne peut parvenir à une véritable direction d’église qu’en obéissant fidèlement à DIEU » .

 Qu’est-ce qui a permis à Marie d’être la mère du Fils de Dieu ? Marie dit : “ Je suis la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon ta parole ” (Luc 1:38). Elle a reconnu l’ange qui lui a rendu visite comme étant le messager de Dieu, et elle a obéi, non pas aux normes sociales de l’époque, mais au Dieu qui crée et gouverne tout. C’est avec humilité que je pense à son empressement à suivre Dieu, en faisant passer sa volonté avant la sienne. N’est-ce pas là un exemple de véritable leadership ?

Mary Baker Eddy a travaillé jour et nuit pendant les trente dernières années de sa vie, afin de préserver pour l’humanité la nouvelle compréhension de la réalité qu’elle avait acquise en étudiant la Bible toute sa vie et en s’efforçant d’appliquer ce qu’elle avait appris spirituellement à la direction de l’église qu’elle avait fondée. En ce qui me concerne, je ne vois rien de satanique dans la vie de service consacré à Dieu qu’a menée Eddy, cherchant à bénir l’humanité.L’Américaine Mary Baker Eddy a fondé La Première Eglise du Christ, Scientiste en 1879 à Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis. Il s’agit d’une église de renommée internationale.

La Charte des Nations Unies stipule dans son article 1 que tous les êtres humains (de tous les sexes) naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Philippe KOUAKIRA MIERE/ Comité de publication pour le Congo (RC). Tel.&Whatsapp : 064064874 – repcongo@compub.org.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
30 − 18 =