Sensibiliser toutes les parties prenantes à la mise en valeur pour le développement d’un tourisme durable a été l’objectif de la première édition de la caravane de la charte africaine du tourisme qui a eu lieu du 14 au 15 février 2019 à Brazzaville. La grande cérémonie s’est déroulée en présence de Firmin AYESSA, Vice Premier Ministre, chargé de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat, du Travail et de la Sécurité Sociale, Madame La Ministre du Tourisme et de l’Environnement Arlette SOUDAN-NONAULT, le Sécretaire Général de l’Organisation Mondiale du Tourisme, Zurad POLOLIKASHVILI , Mohammed Msellek, Sécretaire Général du département du tourisme marocain et bien d’autres personnalités.

Cette grande rencontre touristique africaine a permis à plus de deux cent participants de se concentrer sur la restructuration des stratégies de développement du continent en matière du tourisme. A travers diverses valeurs touristiques autour des initiatives, les participants ont eu le temps de poursuivre la sensibilisation des principes de la charte africaine du tourisme durable et responsable.

Autour d’une plate-forme qu’est la caravane, le partage des connaissances et des bonnes pratiques ont été au centre des panélistes qui ont par la suite échangé sur plusieurs thèmes à savoir la présentation de projets touristiques durables et responsables en Afrique par les pays signataires de la charte africaine du tourisme durable et responsable; les interventions de l’organisation Mondiale du Tourisme sur la sensibilisation de tous les acteurs de la chaine de valeur touristique africaine autour des principes de la charte africaine; les meilleures initiatives des acteurs du tourisme durable en Afrique; les plaidoyers des pays africains sur les mesures prises pour encourager les initiatives du secteur privé dans le cadre du tourisme durable et responsable.

Étant donné que cette rencontre touristique a un impact sur l’environnement, Firmin AYESSA, Vice-Premier Ministre du Congo a rappelé que: ” La République du Congo, signataire de la charte africaine du tourisme durable et responsable a fait du tourisme l’un des secteurs stratégiques de croissance dans le Plan National de Développement (PND) 2018-2022. Cette option se justifie par le fait que l’investissement public et la législation doivent précéder et entrainer les dynamiques professionnelles privées, pour le développement d’un secteur touristique structurant”. De son coté Arlette SOUDAN-NONAULT, Ministre du Tourisme et de l’Environnement a réagi en ces termes:“J’ose espérer que la tenue de l’événement que constitue le lancement de cette caravane de la charte africainedu tourisme durable et responsable à Brazzaville servira la cause africaine d’un tourisme plus humain et qui ne tienne pas compte que des gains économiques à très court terme. Le tourisme durable est le meilleur gage d’une rentabilité durable, de par la reproduction de l’activité touristique elle-même, car il permet de préserver l’attractivité et donc le succès d’une destination”. En d’autres termes, la Ministre du Tourisme du Congo entend fortifier la coopération et la collaboration entre les pays signataires de cette charte africaine du tourisme durable et responsable mais aussi pérenniser en matière de planification, de développement, de formation et d’implémentation des schémas directeurs du tourisme durable.

Il était d’ores et déjà très important au cours de ces grandes journées touristiques de reconnaitre la valeur de ceux qui se battent pour la promotion de la culture, du développement de l’économie touristique et de la culture du patrimoine matériel et immatériel du Congo en leur remettant des prix et trophées à cet effet.


Photo de famille

A noter cette caravane a permis à tous les participants d’avoir une idée nette sur ce qu’est le tourisme durable et responsable en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
30 ⁄ 3 =