Le Directeur de cabinet du Ministre des Finances et du Budget par intérim Hilaire Mavoungou a ouvert, le 18 novembre 2009 à Brazzaville, les travaux de l’atelier de présentation des fonctionnalités du Système Intégré de Gestion des Finances Publiques, prélude à sa mise en production en janvier 2020. Cet atelier de formation et de sensibilisation à l’utilisation de cet outil moderne dans tous les ministères et institutions publiques s’inscrit dans le cadre de la conduite du changement que les acteurs de ces administrations publiques doivent assurer dans la mise en œuvre progressive des réformes de finances publiques.

Pendant six (6) jours, les cadres des administrations ministérielles et institutions publiques seront formés sur les fonctionnalités du système intégré de gestion des finances publiques pour une meilleure exécution du budget de l’État exercice 2020, considéré comme la charnière entre la situation actuelle et le passage effectif aux budgets programmes prévu pour 2022.

C’est dans ce cadre que le Directeur de cabinet par intérim du Ministre des Finances et du Budget Hilaire Mavoungou a fait savoir dans son allocution d’ouverture que :  »parmi les facteurs de succès fondamental à la mise en production d’un système d’informations, il y a la communication et la formation des acteurs sur les changements futurs qu’il entraîne. La dynamique de réforme des finances publiques au Congo suit inexorablement son cours. Elle est impulsée par la volonté de doter le Congo d’un outil de gestion intégré, de type moderne qui garantit la transversalité des approches de travail, la fiabilité et la sécurité de l’information financière, l’amélioration de la performance et la transparence de la gestion publique conformément au Plan national de développement ».

Pour Marius Ikolo Ngakosso, chef du projet système intégré de gestion des finances publiques, à l’époque tout était concentré au niveau du Ministère des Finances, le Ministre était l’ordonnateur principal des dépenses et des recettes mais  »demain, c’est chaque ministère sectoriel qui sera le responsable des dépenses de son ministère. Donc, il faudrait qu’on leur apprenne comment utiliser l’application, ils vont exécuter la chaîne de la dépense de bout en bout en commençant par l’expression des besoins, l’engagement, la liquidation. Et le mandatement sera fait au niveau de leur Ministère », a-t-il rappelé.

Le système intégré de gestion des finances publiques , depuis presque une demi-année , présente bien les avantages fonctionnels dans le suivi et l’exécution du budget ainsi que dans la comptabilisation des événements de gestion. Ce séminaire de formation prendra fin le 23 de ce même mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
50 ⁄ 25 =