La Ministre du Tourisme et de l’Environnement et Coordonatrice Technique de la Commission Climat pour le Bassin du Congo, Arlette Soudan-Nonault a ouvert le 12 septembre 2019 à Brazzaville les travaux de la première réunion du comité de pilotage de l’étude de préfiguration. Cette rencontre significative, où plusieurs ambassadeurs et représentants des différentes communautés concernées par la Commission Climat du Bassin du Congo ont rehaussé de leur présence, a pour objectif fondamental de valider le projet du rapport d’initialisation produit le Consortium des pays-membres.

Durant deux(02) jours de travaux, les participants, avant de valider ce rapport d’initialisation qui constituera par la suite une feuille de route de cette étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, vont entre autres présenter et examiner l’état d’avancement de la collecte des données , formuler des orientations ou recommandations pour l’amélioration des résultats déjà obtenus.

C’est pourquoi, Mme Arlette Soudan-Nonault, en sa qualité de Coordonnatrice Technique de la CCBC et Ministre du Tourisme et de l’Environnement Arlette Soudan-Nonault a fait part aux participants de son important attachement des résultats qui en découleront à l’issue de ces travaux.  » Les travaux du Comité de pilotage qui s’ouvrent ce jour revêtent une importance capitale pour les États membres de la Commission Climat du Bassin du Congo. Cette importance est justifiée par le fait que notre comité de pilotage succède à la Réunion extraordinaire des Ministres de l’Afrique Centrale sur la position commune de la sous-région dans le cadre du Sommet de l’Action sur le climat prévu le 23 septembre à New-York. Je me réjouis de la rencontre de ce jour dont l’objectif général est de valider le projet de rapport d’initialisation produit par le Consortium « . Aussi, a-t-elle ajouté :  » Comptant sur votre expérience , votre connaissance du dossier et votre expertise, je suis persuadé que vous parviendrez aux résultats attendus par les États « .

Par aileurs, les différentes communautés concernées par la Commission Climat du Congo notamment le PNUD, la CEEAC, la Banque Mondiale, le Centre des Compétences pour les Changements Climatiques (4C Maroc) ont fait savoir qu’ils ne ménageront aucun effort pour continuer à accompagner et soutenir techniquement et financièrement la coordination de la CCBC et le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo dans l’atteinte de cet objectif.

D’où l’important rappel de la Directrice du 4C Maroc , Raja Chafil sur le processus d’accélération de ce Fonds Bleu et sa protection qui a indiqué que :  » c’est certain que notre climat change. Et notre façon d’aborder ce changement doit également changer, qui ,à notre avis, va constituer un exemple à suivre par les autres régions du monde en termes de coopération régionale dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques. C’est dans ce sens que j’invite le Consortium à mettre les bouchés doubles et accélérer la cadence pour produire les actes tant attendus dans les délais impartis « .

Toutefois , cette première réunion du comité de pilotage sera suivie dans les jours à venir de la réunion pour la collecte et la préparation de la rencontre bilatérale qui va impliquer les points focaux des pays de la sous-région,auxquels seront associés les bailleurs de fonds multinationaux et nationaux .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
15 − 8 =