Comité de direction de l’ACPCE : Le budget 2024 adopté à plus de 1 milliards de FCFA.

0
699

Réuni le février 2024 à Brazzaville, sous la présidence Gervais BOUITI-VIODO, le Comité de direction de l’Agence Congolaise Pour la Création des Entreprises (ACPCE) a adopté et approuvé les documents soumis à leur examen. Au cours de cette session, les membres de ce comité ont décidé d’adopter en l’état le Plan du Travail Annuel Budgétisé (PTAB) 2024, le budget arrêté à la somme de 1.907.470.300 FCFA ; ont approuvé également le rapport d’activités avec amendements, puis ont recommandé l’organisation d’une concertation pour discuter des réformes. Le compte administratif et le compte de gestion sont envoyés en consultation à domicile pour la levée des réserves.

Au regard des avancées enregistrées, le Président de ce comité de direction a salué la qualité du travail abbatu par tous les membres dudit comité.

Au cours de l’année dernière, il a été rappelé que l’ACPCE a enregistré 4.188 créations d’entreprises et le taux de création par les promoteurs jeunes est de 38,1%; une part non négligeable. Avec ce dynamisme, cette institution entend booster ses services, surtout que l’année 2024 a été dédiée à la jeunesse ; ce qui représente un défi majeur pour l’ACPCE.

« Tout concourt à l’atteinte de l’objectif qui nous avait été assigné par le Président de la République du Congo à savoir parvenir a créer sa société en 72h. Il y’a des obstacles certes. Les difficultés n’ont pas manqué et ne manquent pas et ce comité de direction a recensé ces difficultés, a préconisé un certain nombre de mesures pour que cet objectif de 72h pour la création d’une entreprise soit atteint partout sur le tout le territoire national », a déclaré Gervais BOUITI-VIODO, avant de féliciter tous les membres du comité de direction ayant contribué à faire des propositions judicieuses pour l’amélioration de la qualité des services. Aussi, l’ensemble du personnel de l’ACPCE a été félicité pour l’amélioration qualitative de leurs prestations.

Pour le renforcement de la gouvernance, la préparation du climat social, la satisfaction des usagers, les services spécialisés nouveaux et novateurs, la formation et la recherche, le leadership en place de l’ACPCE a mis en œuvre une série de réformes : l’opérationnalisation du formulaire unique par formalité; la signature de nouveaux textes réglementaires pour l’ACPCE ; la suppression du paiement du cautionnement dans les agences de l’ACPCE; l’harmonisation et l’application de la nomenclature des activités commerciales de l’OHADA ; la mise en place et mesure d’accompagnement aux entrepreneurs (modèle de status sous seing privé, modèle de contrat de bail, dépôt du capital social à la banque pour les sociétés en cours de création, etc.); la dématérialisation du SCIENT & SCIET; la redynamisation du NIU pour les créateurs d’entreprises; la digitalisation des services offert par l’ACPCE ; l’institution d’une nouvelle tarification des formalités administratives des entreprises ; l’intégration des autres formalités d’entreprises à l’ACPCE ; la suppression des taxes de délivrance des autorisations d’exercice de la Direction Générale de Commerce Intérieur; l’institution de la licence unique d’exploitation des entreprises ; la réhabilitation des sièges des différentes directions interdépartementales et départementales de l’ACPCE avec comme corolaire l’amélioration des conditions de travail ; l’instauration des mesures d’orthodoxie financière associé à la sécurisation des recettes.