Ce 28 octobre 2019 à Brazzaville, le Programme des Nations-Unies pour le Développement a procédé au lancement officiel du Laboratoire d’accélérateur de développement basé sur les innovations locales au Congo. Lancé sous le patronage du Premier ministre du Congo Clément Mouamba, en présence des autorités nationales et internationales, ce projet consiste à promouvoir les approches novatrices de développement ayant un potentiel de mise à l’échelle afin d’accélérer le développement pour atteindre les objectifs de développement durable.

La rapidité, la dynamique et la complexité des problèmes sociaux, économiques et environnementaux d’aujourd’hui sont fondamentalement différentes de celles d’hier. C’est pourquoi le PNUD construit l’un des plus vastes et intégrés réseaux de connaissance, d’apprentissage et d’échanges au monde à travers les Laboratoires d’accélérateur de développement reposant sur l’innovation.

Le Représentant du PNUD Maleye Diop, dans son mot liminaire a affirmé qu’à travers le réseau des 60 Laboratoires établis dans 78 pays à travers le monde, les connaissances et les solutions innovantes seront documentées et partagées pour informer les pratiques de développement et accélérer l’atteinte de résultats transformationnels et les Objectifs de Développement Durable. « Les Laboratoires identifieront les solutions locales, valideront leur potentiel d’accélération du développement, exploiteront également le potentiel des données en temps réel et de l’énergie des personnes pour répondre aux défis en rapide évolution qui ont une incidence sur le développement. Ils transformeront l’approche collective en introduisant de nouveautés services, étayés par des preuves et des pratiques, en accélérant le test et la diffusion de solutions entre les pays » , a précisé Maleye Diop.

Dans ce sens, la création de sens, l’intelligence collective, la cartographie de solutions et l’expérimentation feront partie de la nouvelle offre du PNUD aux gouvernements.

À l’ouverture officielle de ce projet, le Premier Ministre et chef du gouvernement congolais, Clément Mouamba, a rappelé que les innovations nationales qui peuvent prendre différentes formes permettront de faire face aux défis de développement et d’identifier des portefeuilles de solutions susceptibles de donner naissance à des solutions pragmatiques et utiles à l’accélération des ODD. « Nous sommes convaincus qu’une politique nationale de développement durable soutenant l’innovation aura des répercussions positives sur le rythme de la croissance économique et sur la qualité de vie des citoyens », a-t-il poursuivi.

À son tour, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou , Ministre de la recherche scientifique et de l’innovation a exhorté l’ensemble des innovateurs congolais à saisir cette occasion du PNUD et à « ne pas hésiter de profiter de l’espace qui leur est offerte pour faire exploser et valoir leur savoir-faire et talents ».

Le PNUD poursuivra les efforts pour élargir le partenariat autour des Laboratoires avec les autres acteurs de développement de la communauté nationale et internationale. Les AccLabs sont là nouvelle façon de travailler du PNUD en matière de développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
2 + 28 =