Ce 02 juin 2021 à Brazzavillle, le Ministre de la Coopération Internationale et de la Promotion du Partenariat Public-Privé, Dénis Christel Sassou-N’Guesso a eu une séance d’échanges avec le corps diplomatique, les Ambassadeurs, les chefs de missions diplomatiques et consulaires et les représentants des organismes internationaux accrédités en République du Congo. Au cours de cette première prise de contact, il a décliné sa vision qui s’inscrit dans l’optique d’une coopération “gagnant-gagnant ”, maillon essentiel dans la conception de leurs stratégies de développement.

S’adressant aux chargés des missions diplomatiques, le Ministre de la Coopération Internationale et de la Promotion du Partenariat Public-Privé a émis le souhait de privilégier la qualité plutôt que la quantité dans les accords qui seront signés, tout en mettant un accent particulier sur le suivi et l’évaluation, pour ne pas retomber dans les travers qui ont parfois, dans le passé, dénaturé la substance de certains de leurs accords.

« La coopération internationale doit désormais être un puissant contributeur au développement économique et au progrès social de notre cher et beau pays pour que la diplomatie économique devienne un levier incontournable de notre marche vers le développement. J’ai aussi voulu mettre à profit la présente rencontre pour vous faire part de ma volonté d’avoir avec chacun de vous des rencontres bilatérales autour de nos sujets d’intérêts communs, de maintenir avec chacun de vous des rapports saints et feconds, signe de qualité des relations qui unissent la République du Congo à vos différents pays et aux Organisations internationale ici représentées », a fait savoir Dénis Christel Sassou-N’Guesso.

Doté d’opportunités d’affaires, le Congo met toujours en exergue la nécessité de diversifier son économie à travers des domaines porteurs tels que l’agriculture au sens large (avec 10 millions d’hectares de terres arables dont moins de 4% sont seulement exploités), l’économie forestière, l’industrie (avec la mise en place de 4 zones économiques spéciales à fort potentiel à savoir Ignié, Pointe-Noire, Oyo/Ollombo et Ouesso), le tourisme, etc.

Ministre de la Coopération Internationale et de la Promotion du Partenariat Public-Privé, DCSN.

« Nous avons donc l’ambition de faire de la coopération internationale une force motrice pour contribuer fortement au rayonnement, au développement économique et au progrès social de notre pays et nous savons que dans la réalisation de ces ambitions nous saurons compter sur vous, tout en sachant que vous saurez compter sur nous », a-t-il renchéri, avant de souligner le Congo tend créer une banque agricole pour soutenir les initiatives et les efforts des agriculteurs.

Pour sa part, le doyen du corps diplomatique accrédité au Congo-Brazzaville, l’Ambassadeur de la RDC au Congo-Brazzaville, Christophe Muzungu, au nom de tous les chargés de missions diplomatiques, a rassuré le Ministre de la Coopération Internationale de leur disponibilité à accompagner le Congo dans cette perspective louable.

A noter que le Congo tend solliciter un plaidoyer auprès des Etats représentés au Congo pour que la coopération internationale demeure le socle de l’amitié entre les peuples et les Etats dans la création des richesses et le bonheur collectif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
19 × 15 =